Suivez-nous sur Facebook
05/05/2017 | Chroniques

Le Poing : Des chiffres et des lettres, KO, IWS, JR, CAC, 492 et 65 millions

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing: Les îles de Samoa et l’île de Montréal, liées à travers la lutte
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Mike Bailey, Pete Dunne, Young Bucks et un gros week-end à la WWE

Pat Laprade

Pat Laprade

À l’instar de la célèbre émission de nos cousins Français et l’une des émissions préférées à mon défunt père, la dernière semaine a été remplie de chiffres et de lettres.

KO : Kevin Owens, 2 fois champion US
Alors comme il fallait s’en douter, Kevin Owens a repris son titre de champion américain et redevient par le fait même la face des Amériques (dans vos faces Trudeau et Trump!).

Mais pourquoi lui avoir fait perdre le titre deux jours auparavant me direz-vous?

La raison est très simple.

Tout le monde et leur mère, savent que Chris Jericho quitte pour un laps de temps encore indéterminé. Il devait finir à Raw lundi dernier. C’était su et connu de tous les fans. Vince a donc voulu offrir un finish qui surprendrait ceux-ci. Un des buts d’un spectacle de lutte est de générer une réaction de la foule et une surprise, que ce soit l’arrivée d’un lutteur inattendu ou une victoire que personne n’avait prévue, créé cette émotion chez l’amateur et c’est tant mieux.

Je ne dis pas qu’il faut faire ça à chaque fois qu’un finish est attendu de la part de la majorité des amateurs, mais de temps en temps, surtout dans une situation qui ne change absolument rien en bout de ligne, c’est même cool.

Les deux combats ont livré la marchandise, tout comme celui à WrestleMania et cette rivalité s’en vient un classique des dernières années. D’ailleurs, je serais le gars le moins surpris du monde si la rivalité continuait lorsque Jericho aura fini de se prendre pour Bon Jovi dans quelques semaines ou mois.

De ce fait, Owens devient champion US pour la deuxième fois. De décembre 2015 à mai 2017, soit deux ans et demi biens comptés, Owens a remporté le titre de NXT, le titre Intercontinental et US à deux reprises, le titre Universel et aura fait partie de tous les PPVs de la WWE depuis son arrivée sur l’alignement principal. C’est dur de faire des comparaisons, mais à ce niveau, je n’arrive pas à penser à un lutteur qui, dans les 10 dernières années ou même depuis la mort de la WCW, a eu un début aussi fulgurant.

Et tout ça à la veille d’une rivalité avec AJ Styles. Comme dirait Bob dans Les Boys, « quand ça va ben, ça va ben! »

IWS-NCW-NSPW-JCW : la saison des gros shows débute
La saison des gros shows de lutte est commencée au Québec. En effet, dans quatre semaines, les amateurs de lutte de la province en auront eu pour leur argent. Tout a commencé samedi dernier à St-Ambroise au Saguenay avec la présentation du spot show le plus couru en province présenté annuellement par la JCW. Dans deux semaines, le 20 mai, aura lieu l’un des plus gros spectacles de lutte au Québec depuis quelques années, soit Golden Opportunity présenté par la NSPW. Mais ce week-end, les amateurs devront se diviser car la IWS et la NCW présenteront chacun un gros événement samedi soir.

La promotion montréalaise IWS présente ce samedi son plus gros spectacle de l’année, UN F’N Sanctioned, à 19h30 au Club Unity sur la rue Ste-Catherine Est. Si l’an dernier on avait tout misé sur la présence de Rey Mysterio et d’un premier spectacle au célèbre Metropolis, cette année on y va avec des lutteurs indépendants moins connus, mais des combats locaux qui ont un très bon potentiel.

En effet, Brutal Bob Evans et son partenaire Tim Hughes, les Tough Guys, qui ont lutté quelques combats pour la Ring of Honor, et qui incidemment étaient à la NSPW en janvier dernier, lutteront contre Generation Kill (aka Les Francis). Dans un match qui risque de voler le show, Matt Angel affrontera Shayne Hawke et Exess dans un 3-way match. Le championnat de la IWS sera aussi défendu alors que Scott Parker défendra son titre face à Buxx Belmar, qui fait un retour dans le ring de la IWS après plusieurs mois d’absence. La finale, toujours reconnue pour son côté hardcore, mettra aux prises les champions par équipe les Hardcore Ninjaz et TDT, dans un Death Match.

Historiquement, UN F’N Sanctioned a vu des classiques comme Kevin Steen vs Excess 69 (2003), Up in Smoke vs Super Smash Bros vs The Untouchables (2008), de même que Dru Onyx et Green Phantom vs PCO et Sabu (2006). D’ailleurs, des lutteurs tels que Christian, Joey Ryan et Chris Hero ont foulés l’arène de la IWS lors d’un UN F’N Sanctioned, tandis que d’autres donnaient des sensations fortes aux fans alors qu’il y avait toujours un lutteur prêt à sauter du balcon du défunt Medley à la grande joie et stupéfaction de plusieurs. L’an dernier, UN F’N Sanctioned a terminé deuxième au scrutin des meilleurs spectacles de l’année au Québec. De plus, le promoteur Manny Eleftheriou promet une annonce qui fera des vagues d’un océan à l’autre. C’est donc à voir, ce samedi.

Le même soir au Centre Communautaire de Ste-Thérèse, la NCW présentera elle aussi son plus gros show de l’année avec la 25e édition de Challengemania. Parmi les combats principaux, notons le match pour le titre Inter-Cités entre le champion Antonio Corsi, qui défendra son titre contre Jesse Champagne, Oliver Strange et Urban Miles; les anciens amis et équipiers Samson et James Stone s’affronteront dans un No Holds Barred; le champion Québécois William Brady affrontera Alextreme tandis que dans un combat à saveur internationale, la championne NCW Femmes Fatales affrontera la championne SHIMMER et WSU, Mercedes Martinez, un retour au Québec après tout près de trois ans. Notons aussi la présence de Franky the Mobster. Parmi les shows thématiques, c’est-à-dire avec un nom de spectacle bien défini, Challengemania est le plus dans le genre dans l’histoire du Québec.

CAC : à vivre au moins une fois.
Que vous soyez fans ou impliqués dans la lutte, il faut que vous vous planifiez un voyage à Las Vegas au moins une fois afin d’assister au Cauliflower Alley Club. Plus grande réunion de lutteurs au monde, c’est un endroit où vous pourrez rencontrer des gens de partout dans le monde qui ont tous cette même passion pour la lutte professionnelle, où vous pourrez assister à des séminaires, mais où vous pourriez aussi vous ramasser à prendre une bière avec Pat Patterson, jaser avec Jim Ross ou jouer au crible avec Cowboy Bob Orton. Plusieurs personnalités de la lutte telles que Mean Gene Okerlund, JJ Dillon, Tully Blanchard, The Godfather, Gerry Brisco, B Brian Blair (le président du CAC), Jim Brunzell, Sabu, Frankie Kazarian, Tony Garea, Ricky Steamboat y étaient cette année et plusieurs d’entre eux y assistent à chaque année. Bref, une semaine toujours aussi plaisante et en bonus, ben c’est Las Vegas et tout ce qui vient avec. Alors qu’il pleuvait à boire debout à Montréal, il pleuvait de l’argent où j’étais, alors que les dés rouges de la table de craps m’ont porté chance!

JR : une première fois sur son podcast
J’ai eu un dernier 10 jours assez occupé pour la promotion de mon livre. J’ai été invité sur plusieurs podcasts et émissions de radio tels que Live Audio Wrestling avec John Pollock, Rowdy Wrestling avec Tony Stabile, PW Insider avec Mike Johnson, Wrestling Observer Radio avec Dave Meltzer et Bryan Alvarez et pour la première fois, j’ai fait le Ross Report avec nul autre que Jim Ross. Enregistrée lundi dernier, l’émission va être diffusée lundi prochain. Une superbe expérience, que j’espère pouvoir répéter.

Du côté écrit, si vous voulez vous donner une bonne idée de ce à quoi ressemble le livre, je vous conseille cette critique, que je considère comme la meilleure écrite.

http://www.wrestledelphia.com/review-sisterhood-squared-circle-will-drop-jaw/

En rafale…
-Bertrand Hébert et moi-même serons au Salon du collectionneur au colisée Isabelle-Brasseur de St-Jean-sur-Richelieu ce week-end avec tous nos produits sur la lutte incluant mon dernier livre sur l’histoire de la lutte féminine, Sisterhood of the Squared Circle et notre 4e DVD sur l’âge d’or de la lutte au Québec, avec pour la première fois, des images des As de la Lutte en DVD. De plus. Nous aurons avec nous Gilles “The Fish” Poisson samedi de 11h à 13h et dimanche, PCO, Pierre-Carl Ouellet sera avec nous à compter de 13h. Parmi les autres invités du salon, notons Marcel Dionne, Hugo Girard et les porte-paroles de l’événement, les Denis Drolet. Pour plus d’informations, veuillez consulter le http://www.lesalonducollectionneur.com

-Je vous parlais du CAC, et bien parmi les activités pour amasser des fonds il y a le tournoi de bowling. J’ai donc joué “aux grosses” comme on dit ici et j’ai terminé troisième avec un total de 492 en trois parties. Le plus drôle c’est que je jouais sur la même allé que Sam Houston, le frère de Jake « The Snake » Roberts. Il a joué une seule partie et a fait un étincellent 67. Puisqu’il était absent pour la deuxième partie, moi et un autre gars avons juste lancé les boules sur les allées question de passer son tour (il était enregistré sur l’écran et on ne pouvait pas l’enlever). Bien en lançant n’importe comment, on a fini par jouer 70! Lorsque je lui ai raconté l’histoire, Sam n’en revenait pas et se faisait un plaisir de raconter l’anecdote à tous ceux qui voulaient bien l’entendre!

-Un de mes amis étaient honorés mercredi soir dernier au CAC. Le journaliste Dave Meltzer recevait le prix James C. Melby, donné à un historien s’étant illustré dans son domaine. Meltzer couvre la lutte professionnelle depuis le début des années 70 et a débuté son réputé Wrestling Observer Newsletter en 1982. Le présentateur, Bryan Alvarez, a fait un calcul assez poussé et a déterminé que Dave avait écrit plus de 65 millions de mots sur la lutte professionnelle et les arts martiaux mixtes. 65 millions! Quand on pense qu’un livre entre 300 et 400 pages contient environ 150 000 mots, c’est l’équivalent de plus de 400 livres, tous sur le même sujet. À part certains romanciers, Meltzer fait certainement partie des journalistes les plus occupés en la matière, alors qu’il s’agit d’une moyenne de 35 000 mots par semaine. Je tiens donc à féliciter Dave pour son exceptionnelle carrière.

Le Tweet de la semaine
Si vous voulez un exemple de l’horaire complètement fou parfois des lutteurs de la WWE, le Québécois Sami Zayn en a donné un sur Twitter.

Resto-Bar
Cette chronique est une presentation du Resto-Bar Coin du Métro. Le Resto-Bar Coin du Métro, 10 719 Lajeunesse, l’endroit par excellence pour tous les événements sportifs tels que le hockey, le soccer, la boxe, la lutte et le football à Montréal! Vous pouvez aussi consulter leur page Facebook.

Bonne lutte à tous et à toutes!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@lutte.quebec, sur ma page Facebook ou sur mon compte Twitter.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing: Les îles de Samoa et l’île de Montréal, liées à travers la lutte
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le Poing: Mike Bailey, Pete Dunne, Young Bucks et un gros week-end à la WWE