Suivez-nous sur Facebook
09/03/2016 | Chroniques

Le coin du livre : un livre sur la fin de la ECW!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : l’autobiographie de Rey Mysterio!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : un lutteur qui a travaillé pour Saddam Hussein et la WWE!

Paul Heyman sera à Montréal ce vendredi 11 mars au Centre Bell pour accompagner son client “The Beast”, “The Conquerer” Brock Lesnar. C’est de la visite rare, autant de la part de Lesnar que de celle de Heyman. Voilà une bonne raison d’être présent, ne serait-ce que pour voir un des bookers et propriétaire de la défunte ECW, et celui qui est un des meilleurs de tous les temps pour faire des promos au micro dans le domaine de la lutte. C’est donc ce qui m’amène à vous parler cette semaine du livre The Rise and Fall of ECW.

La Eastern Championship Wrestling a été fondée en 1992 par Todd Gordon. Elle était associée à la NWA. C’est lors d’un tournoi pour couronner un nouveau champion de la NWA en 1994 que Shane Douglas, après avoir été déclaré vainqueur, a pris le micro, a jeté la ceinture à terre et a annoncé qu’il ne voulait pas être champion d’une promotion qui était morte depuis longtemps. Il a par la suite dit que c’était lui le vrai champion du monde de toutes les promotions de lutte. C’est à partir de cet événement que la ECW a été rebaptisée la Extreme Championship Wrestling.

C’est en 1995 que Paul Heyman a pris le contrôle total de la ECW après l’avoir achetée de Todd Gordon. Heyman avait le contrôle, mais il laissait beaucoup de libertés aux lutteurs. Il les considérait comme des artistes. Il leur donnait quelques directions, mais il leur laissait peindre leur toile comme bon leur semblait. Pour lui, si un peintre était pour faire de la peinture à numéro, ça ne donnerait pas une véritable oeuvre d’art. Beaucoup de lutteurs voulaient travailler pour Heyman à cause de la liberté qu’ils avaient dans leur combat et dans le développement de leur personnage.

Heyman était aussi un très bon motivateur. Il était capable de rallier ses troupes pour qu’elles se donnent corps et âmes à la cause de la ECW. C’était eux contre tous les autres, surtout la WCW que Paul Heyman détestait. Heyman avait déjà travaillé pour la WCW de 1988 à 1993. Il avait été congédié par Bill Watts qui était devenu le booker en chef. Heyman les a donc poursuivit. Le tout s’est terminé avec une entente hors cour en faveur de Heyman.

C’est au King of the Ring de 1995 à Philadelphie que Vince McMahon a pris connaissance de l’ampleur que la ECW était en train de prendre. Suite à la victoire de Mabel, la foule s’est mise à scander “ECW” pour manifester son mécontentement. Il s’est donc dit que ce serait mieux de collaborer avec eux et que les deux promotions pourraient bénéficier de cette entente mutuelle. C’est donc à In your House: Mind Games en septembre 1996 à Philadelphie (qui est LA ville de la ECW) que le Sandman, Tommy Dreamer, Tazz et Paul Heyman sont apparus à la caméra en étant assis dans la première rangée. Sandman est même intervenu dans le combat en lançant de la bière sur Savio Vega. Vince McMahon, qui était aux commentaires, a mentionné leur présence en disant qu’ils faisaient parti d’une organisation de lutte locale qui était prometteuse. Par la suite, c’est en février 1997 que la ECW a envahi RAW. Cette invasion a provoqué une guerre entre la ECW et la USWA de Jerry Lawler puisque ce dernier était un des plus grands détracteurs de la Extreme Championship Wrestling. Le point culminant de cette rivalité est arrivé au pay-per-view Wrestlepalooza de la ECW en 1997. Dans le combat principal, Tommy Dreamer affrontait Raven qui était sur le point de quitter la ECW pour joindre la WCW. Dreamer n’avait jamais réussi à vaincre Raven. Après la victoire et la célébration de Dreamer, les lumières se sont fermées. Jerry Lawler est apparu accompagné de Rob Van Dam et Sabu. Ils ont attaqué Dreamer ce qui a donné le ton pour un combat entre les Lawler et Dreamer au PPV Hardcore Heaven en 1997 que ce dernier a remporté.

J’ai aimé le livre The Rise and Fall of ECW. Il complète bien le DVD qui porte le même titre qui a aussi été publié par la WWE. On entre plus en détails sur ce qui a mené à la fin de la ECW. Vous allez comprendre en le lisant qu’il y a plus d’une raison qui a fait qu’elle a dû fermer ses partes en 2001, pas longtemps après que la WCW ait été acheté par la WWE. On parle aussi de l’histoire de Paul Heyman dans le domaine de la lutte, quel a été son cheminement et comment il est venu à la tête de la promotion hardcore qui était basée à Philadelphie. J’ai vraiment hâte qu’un jour, un livre soit consacré entièrement à Paul Heyman. C’est un des meilleurs bookers de tous les temps ainsi qu’un des meilleur commentateurs et un des meilleurs au micro en tant que manager. Selon le site d’Amazon, un livre sur Heyman serait dans les plan, mais sa sortie est prévu pour 2030. J’imagine que s’il y a assez de personnes qui le pré-commandent, il pourrait sortir avant. Aucune idée. Je ne sais vraiment pas pourquoi il est listé pour 2030. Une chose est sûre, si c’est vrai que Heyman travaille sur un livre, on a vraiment hâte de le lire.

The Rise and Fall of ECW par Thom Loverro, publié par Gallery Books le 22 mai 2007, 272 pages.

ECW

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : l’autobiographie de Rey Mysterio!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : un lutteur qui a travaillé pour Saddam Hussein et la WWE!