Suivez-nous sur Facebook
10/06/2015 | Chroniques

Le coin du livre : l’histoire de « Superfly » Jimmy Snuka

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : l’autobiographie de Brock Lesnar écrite en collaboration avec Paul Heyman.
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : JTG de Cryme Tyme raconte son aventure dans la WWE

jimmy_snuka2

Jimmy Snuka a été une vedette de la lutte dans les années 70, mais surtout au début des années 80 quand il a joint les rangs de la WWE (à l’époque, la WWF). Son arrivée à New York l’a propulsé au sommet. Malgré le fait qu’il était du côté des méchants, la foule l’adorait parce qu’il avait un style très acrobatique qui était très innovateur pour l’époque. Tout semblait bien aller pour Snuka dans la grande ville. Son ascension au sommet de la lutte a été fulgurante, mais comme dans bien des cas, la descente a été aussi vite parce que c’est aussi à son arrivée à New York que Snuka a augmenté sa consommation d’alcool et de drogues. Il est un des premiers à admettre que la cocaïne n’était pas pour lui, mais il en prenait pareil. Plus il consommait, moins il devenait fiable. Il a commencé à manquer des galas de lutte dans lesquels il devait faire la grande finale. Les gens payaient pour le voir, mais Snuka ne se présentait pas.

Si vous me permettez une analogie avec le hockey : tu as beau avoir Wayne Gretzky dans ton équipe, mais s’il ne peut pas jouer parce qu’il est en train de faire le party, tu n’as pas grand chance de gagner. Après tout le temps et l’argent que Vince McMahon a investi sur Superfly, ça aurait été bizarre qu’il mette la ceinture de champion du monde autour de sa taille. Snuka ne se présentait pas à l’aréna pour lutter un soir sur deux parce qu’il était défoncé sur la drogue ou peu importe quoi. Il faut dire aussi qu’il y a eu un incident impliquant une groupie de Snuka. Ceci n’a probablement pas aidé sa carrière non plus. Jimmy était marié, mais il ne se cachait pas d’avoir une blonde dans la plupart des villes où il luttait. Le 10 mai 1983, après avoir participé à un enregistrement télé pour la WWE à Allentown en Pennsylvanie, Snuka a appelé l’ambulance. À leur arrivée à sa chambre d’hôtel, les ambulanciers ont constaté que Nancy Argentino, la petite amie du Superfly, était blessée. D’après ce que Snuka dit dans son livre, elle serait tombée contre une roche durant la journée. Il l’avait laissé se reposer à sa chambre et il l’avait trouvée inconsciente en arrivant. Par contre, selon le livre Wrestling Babylon d’Irvin Muchnick et ce qu’on peut trouver en faisant un petit peu de recherches, Nancy Argentino serait morte peu longtemps après son arrivée à l’hôpital, dû à des coups répétés qu’elle aurait reçus sur le crâne. Elle avait aussi deux douzaines de coupures et d’ecchymoses, du genre de ce que l’ont peut normalement retrouver sur le corps d’une femme battue. Snuka dit ne l’avoir jamais touchée et qu’il n’avait pas pris de coke ou autre drogue cette journée-là. Pourtant, sa consommation de cocaïne était notoire. Mushnick parle dans son livre que Vince McMahon lui-même a accompagné Snuka pour rencontrer les enquêteurs et qu’il les a même intimidé. Snuka dit que Vince l’a accompagné un moment donné, mais qu’il ne se souvient pas vraiment de ce qu’il s’est passé. Qui dit vrai? Snuka est le seul suspect impliqué dans l’affaire, mais il n’y a jamais eu d’accusation de portée. L’enquête est toujours ouverte. Les parents d’Argentino ont gagné en cour en 1985 et Snuka était supposé leur verser 500 000$. Il n’a jamais payé étant dans l’incapacité financière de le faire. Si vous voulez en savoir plus sur cette affaire, vous pouvez le faire juste ici.

Malgré tout ça, Jimmy Snuka dit que s’il n’a jamais été champion de la WWE, c’est parce que Vince McMahon était jaloux de lui. Un jour, Snuka a rencontré Vince et son père quelque mois avant qu’il meurt. Ce dernier a dit à son fils de prendre soin de Snuka parce qu’il le considérait aussi comme son fils. Selon Snuka, Vince n’aurait pas apprécié parce qu’il a toujours cherché à avoir l’approbation de son père. Il aurait donc arrêté le « push » à Snuka et il ne lui a jamais donné la ceinture de champion du monde. Donc Snuka n’était pas fiable à cause de sa consommation de drogues, il était au début de la quarantaine et il était mêlé à une histoire louche avec son ancienne maîtresse. Malgré tout cela, Vince ne lui a pas donné sa chance comme champion parce qu’il aurait été jaloux de lui. À vous de juger…

Snuka dit aussi que lors de son fameux combat contre Bob Backlund où il a fait son splash du haut de la cage pour le rater de quelques centimètres, c’était son idée de perdre le combat. Il a convaincu les personnes concernées que ce serait meilleur pour l’histoire qu’il ne gagne pas et qu’il ne devienne pas champion. Snuka n’avait pas vraiment d’intérêt pour les ceintures de champion et pourtant… Même chose pour son combat de cage contre Don Muraco au Madison Square Garden. Il était supposé gagner, mais il trouvait que ce serait mieux de perdre parce que ce serait une meilleure histoire à raconter. Peut-être. On va dire que c’est son livre et qu’il a le droit à son opinion…

Éventuellement Jimmy Snuka a quitté la WWE en 1985 parce qu’il n’était pas content de son utilisation. Il est quand même revenu entre 1989 et 1992. Il est par la suite allé dans la ECW où il est devenu champion. Il a quitté parce qu’il n’était pas content de son utilisation encore une fois. Paul Heyman lui a demandé de perdre sa ceinture et de mettre « over » quelques jeunes. Encore une fois, Snuka dit que les ceintures de champion n’avaient pas d’importance pour lui, mais il a tout de même quitté la ECW. Par la suite Snuka est allé dans plusieurs fédérations indépendantes où il lutte encore aujourd’hui malgré le fait qu’il a 72 ans. Snuka est convaincu que, même à son âge, si la WWE lui donnait sa chance, il pourrait encore être une figure dominante de la lutte.

Je crois que vous avez compris que ce livre m’a laissé très sceptique. Jimmy Snuka dit qu’il a toujours eu de la misère à parler en anglais et qu’il ne sait ni lire, ni écrire. C’est donc son co-auteur qui s’est chargé de l’écriture. Ceci me fait croire qu’il y a surement quelques histoires dans Superfly The Jimmy Snuka Story qui ont été romancées pour les rendre plus intéressantes. À moins que vous soyez un fan fini du Superfly, je ne vous recommande vraiment pas ce livre. Il raconte l’histoire d’une ancienne vedette qui se croit encore capable et qui embellit la vérité pour essayer de se donner de la crédibilité, comme quelques autres dans le domaine de la lutte. À éviter.

Livre Jimmy Snuka

Superfly The Jimmy Snuka Story par Jon Chattman et Jimmy Snuka, publié par Triumph Books en octobre 2012, 214 pages.

Wrestling Babylon: Piledriving Tales of Drugs, Sex, Death, and Scandal: Piledriving Tales of Drugs, Sex, Death and Scandal de Irvin Mucjnick, publié par ECW Press en avril 2007, 152 pages.

Screen Shot 2015-06-09 at 8.43.58 PM

À voir sur le net:

Superfly Jimmy Snuka vs. Bob Backlung dans une cage

Splash du top de la cage de Snuka sur Muraco

 

Jimmy Snuka vs. The Undertaker à Wrestlemania VII

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre : l’autobiographie de Brock Lesnar écrite en collaboration avec Paul Heyman.
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : JTG de Cryme Tyme raconte son aventure dans la WWE