Suivez-nous sur Facebook
15/11/2015 | Chroniques

Le coin du livre: Gorgeous George, celui qui a créé la culture populaire américaine!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre: une bande dessinée qui se passe dans le monde de la lutte!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : une nouvelle série sur Image Comics qui se passe dans le domaine de la lutte

Qu’ont James Brown, Mohamed Ali, Bob Dylan et John Waters en commun? Ils ont tous été influencés par Gorgeous George. Après l’avoir vu à la télé, James Brown s’est mis à porter des capes en paillette flamboyantes. Il avait même un valet qu’il l’accompagnait. La rencontre entre Gorgeous George et Mohamed Ali en 1961 fût déterminante pour la carrière du boxeur. C’est à ce moment qu’il a réalisé qu’il allait faire en sorte que les gens allaient le détester. Il s’est mis à être arrogant et il a laissé tombé son nom Cassius Clay pour devenir Mohamed Ali. Pour Bob Dylan aussi, sa rencontre avec George a changé sa vie. Il jouait dans un groupe de musique qui n’allait nulle part. Pendant un spectacle qu’il donnait dans le hall d’entrée d’un aréna où Gorgeous George devait se produire, ce dernier est entré par la porte principale au lieu de passer par l’endroit réservé au artiste. George s’est approché du stage et lui a dit: “Continue comme ça, tu fais en sorte que tout devient vivant.” C’est à ce moment que Robert Zimmerman a décidé de devenir une star et a changé son nom pour Bob Dylan. Il s’est créé un personnage qui était lui aussi arrogant. Pour John Waters, c’est à 11 ans qu’il a vu Gorgeous George à la télé pour la première fois. Il n’avait jamais vu un homme habillé avec des vêtements pour femme. Ses parents étaient révoltés, mais lui étaient hypnotisé. John Waters est par la suite devenu cinéaste et il dit qu’il a mis une peu de George dans tout ce qu’il a fait par la suite. Divine, le personnage le plus connu de ses films, est directement influencé par George.

Gorgeous George a commencé sa carrière très modestement dans les année 30. Il utilisait son propre nom, George Wagner, était du côté des bons et il n’avait pas vraiment de succès. C’est sa femme Betty qui lui a dit de changer son attitude. Elle a commencé à confectionner des robes pour lui et il s’est mis à adopter un personnage narcissique. Il était tout ce que les gens pouvaient haïr chez quelqu’un. C’est surtout chez les hommes qu’il récoltait la plupart de ses hués. Les femmes l’aimaient parce qu’elles le trouvaient beau.

George est un des premiers lutteur à avoir poussé son personnage à l’extrême. Il était accompagné au début par sa femme qui lui servait de valet, mais éventuellement c’est Jeffries qui a pris sa place. Pendant que George arrivait sous la musique “Pomp and Circumstance”, Jeffries désinfectait l’arène avec un vaporisateur (un peu dans le genre de ce que Rick Martel a utilisé quand il jouait son personnage de mannequin).  George avait les cheveux teints blonds, ce qui était du jamais vu pour un lutteur à l’époque. On peut facilement dire qu’avec son look, il a influencé Buddy Rodgers, Ric Flair ou même Hulk Hogan. Sur sa tête, ce n’était pas des “bobby pins” qui tenaient ses cheveux en place, mais bien des “Georgie pins” en or qu’il distribuait à la foule avant chaque combat. Les gens payaient pour le voir faire son show et jouer son personnage, mais Gorgeous George était tout de même bon lutteur. Lou Thesz l’a déjà affronté. Il n’aimait pas trop sa “gammick”, mais il admettait tout de même que c’était un bon adversaire.

Gorgeous George a été une star du début de la télévision. Son influence se fait encore sentir aujourd’hui. Il a eu son lot d’imitateurs contre qui il a même lutté à l’époque. Il a eu du succès partout en Amérique du Nord, à part à New York où les gens étaient probablement plus durs à impressionner. Il était tellement connu qu’un film le mettant en vedette a été réalisé en 1949. Il a même fait une apparition dans un épisode de Buggs Bunny. Un film biographique est présentement en écriture  par les studios WWE. Ce ne sera pas le premier puisqu’il y en a déjà eu un en 1978.

Le film le mettant en vedette est au complet sur Youtube. Mon collègue Mathieu Lavigne de lutte.quebec devrait sûrement en parler bientôt dans sa chronique.

Le livre Gorgeous George: The Outrageous Bad-Boy Wrestler Who Created American Pop Culture  nous plonge dans l’époque de l’après crise économique de 1929 jusqu’à la mort de Gorgeous George en 1962. Il raconte son ascension au sommet du monde de la lutte professionnel et sa déchéance par la suite. George est mort sans le sou d’une maladie du foie causé par un alcoolisme grave. Recommandé si vous voulez en savoir plus sur l’âge d’or de la lutte.

Gorgeous George: The Outrageous Bad-Boy Wrestler Who Created American Pop Culture de John Capouya publié par HarperCollins en 2008, 282 pages 

Gorgeous George

La vidéo d’intronisation de Gorgeous George au Hall of Fame de la WWE en 2010.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le coin du livre: une bande dessinée qui se passe dans le monde de la lutte!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Le coin du livre : une nouvelle série sur Image Comics qui se passe dans le domaine de la lutte