Suivez-nous sur Facebook
19/06/2018 | Chroniques

L’aboutissement ultime

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
L'arme préférée de Dieu!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La carte cachée de la WWE ?

pco1

Est-ce que vous avez déjà pris le temps, seulement le temps d’un instant, de vous perdre dans vos pensées? Que ce soit pour vous remémorer votre passé ; les bons coups comme les défaites. Ou encore, pour vous projeter dans le futur et réfléchir à des milliers de scénarios les plus abracadabrants.

La vie fait souvent bien les choses. Parlez-en à PCO, Pierre-Carl Ouellet. Le lutteur québécois de 50 ans est probablement le lutteur le plus en demande présentement, et ce, à travers le globe. En plus d’être champion de la JCW, une fédération de lutte dans la région du Saguenay, PCO parcourra bientôt les frontières américaines pour plusieurs événements d’envergure.

À commencer par le 14 septembre prochain, à Los Angeles, alors que le québécois a été nommé le premier participant à la Bataille de Los Angelos, tournoi organisé par la Pro Wrestling Guerrilla (PWG). Plusieurs grands noms ont gagné ce tournoi dans les dernières années, notamment Kenny Omega, Sami Zayn (El Generico), Adam Cole, Kyle O’Reilly, Zack Sabre Jr, Marty Scurll et le prochain récent vainqueur, Ricochet. Qui sait, une victoire de PCO pourrait avoir un  impact majeur sur sa carrière.

Par l’entremise des réseaux sociaux, PCO, en compagnie de son entraîneur, Destro, ont lancé un défi à Matt Riddle pour l’événement Joey Janela Lost in New York de la GCW. Le gala se tiendra le 17 août prochain. Des grandes choses s’en viennent pour le lutteur québécois.

https://www.facebook.com/carl.ouelletperso/videos/2130738693865322/

La renaissance de PCO a eu lieu lors du week-end de WrestleMania, en Nouvelle-Orléans. Il faisait face à l’une des prochaines grandes vedettes de la lutte, Walter. Un combat très brutal, qui a laissé des marques apparentes sur les deux hommes. Au bout du combat, les partisans réunis ne scandaient que trois lettres ; P-C-O. Le québécois, plus en forme que jamais, a épaté la galerie en apportant des prises dignes des cruiserweights, dont un moonsault de la troisième corde!

Quand de grandes choses arrivent, instinctivement vient de grandes responsabilités. En demande par-dessus la tête, PCO réalise entrevue après entrevue, participe à de nombreux podcasts de lutte et les meilleurs de ce monde se l’arrache. Bruce Prichard et Dave Metlzer ont tous les deux démontrer de l’intérêt envers le québécois.

Afin d’atteindre ce niveau d’excellence, particulièrement à son âge, Pierre-Carl a dû faire d’énormes sacrifices pour perfectionner son art. Des cours de gymnastique pour être plus athlétique, des leçons de jiu-jitsu brésilien pour devenir un lutteur encore plus complet. L’alimentation est également très importante pour PCO. Tout est planifié d’avance avec son entraîneur pour s’assurer de consommer les bonnes quantités et avoir les bons nutriments. Son entraîneur, Michel Roy, un ancien homme-fort, a lui même perdu 168 livres dans les dernières années.

Caresser un rêve de longue date

Évidemment, avec de telles performances dans les derniers mois, la machine à rumeurs s’est emballée rapidement. Plusieurs fans sur les réseaux sociaux n’ont pas hésité à proposer différents combats pour le lutteur québécois.

Étonnamment, un des noms qui revenaient le plus souvent est celui de UnderTaker à la WWE dans un combat à WrestleMania. John Cena faisait également parti des discussions.

Si pour plusieurs il s’agit que de combats de rêve, PCO a une vision complètement différente. Au sommet de sa forme, le québécois veut littéralement détruire toute les portes et être le meilleur lutteur de l’industrie. Si jamais il obtient un essai avec la WWE, lui qui a déjà été champion par équipe dans les années 1990,  PCO ne veut pas être seulement présent pour un combat, mais être là pour dominer. Et même au delà des murs de la WWE, PCO VEUT être la grosse attraction du monde de la lutte.

Champion de la JCW

En plus de voyager un peu partout en Amérique, Pierre-Carl est le champion de la Jonquière Championship Wrestling depuis maintenant tout près d’un an. Un accomplissement dont il est fier et qui lui permet de représenter le Québec lors de ses tournées chez nos voisins du Sud. Après chaque événement, il prend de avec tout le monde et prendre des photos avec les fans et bénévoles. La ville de Saguenay commence de plus en plus a s’installer comme un joueur majeur sur le marché de la lutte québécoise.

Samedi dernier, le 16 juin,  à l’occasion du gala dommages Collatéraux, PCO devait se mesurer à un produit local, la jeune sensation, Matt Angel. Ce dernier n’a pu prendre part au combat en raison d’une blessure à la cheville subie il y a quelques semaines. Angel a été remplacé par Markus Burke, considéré parmi les meilleurs au Canada.

PCO a conservé son titre de champion après l’intervention de Paul Goliath. Les deux hommes devraient croiser le fer prochainement pour le titre de champion de la JCW, probablement le 30 juin prochain, à Métabetchouan.

jcw

Pour suivre PCO 

Pour suivre la JCW 

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
L'arme préférée de Dieu!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La carte cachée de la WWE ?