Suivez-nous sur Facebook
06/08/2018 | Chroniques

La NSPW à Rimouski !

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
La NSPW à Rimouski !
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La NSPW à Rimouski !

expo-rimouski-2

Dans le cadre de sa tournée estivale, la fédération de lutte québécoise NSPW a fait un arrêt à Rimouski. Entre des jugements bovins, des hommes forts et des humoristes, l’exposition agricole de Rimouski présente un gala de lutte depuis 3 ans maintenant. Il s’agissait, samedi dernier, de ma première présence à un gala de la NSPW.

Le ring a été installé, en moins de 30 minutes, par quelques lutteurs, à l’endroit même où des vaches paradaient quelques heures auparavant.

ring-rimouski

Une foule que j’estimerais à environ 1500 personnes s’est alors entassée autour du ring afin d’assister aux prouesses de ces athlètes.

foule-rimouski

Le premier combat de la soirée en est un par équipe. Il oppose Chris Andrews et l’ancien homme fort Maxim Lemire à Markus Burke et Stephen Sullivan. En entrant dans le ringm, Lemire s’empare du micro de l’annonceur et commence à insulter la foule ainsi que la ville. La foule se range alors derrière Sullivan et Burke. Un bon combat où les favoris l’emportent par un tombé.

Le second combat de la soirée oppose Covey Christ, Michel Plante et Dylan Donovan pour le championnat junior heavyweight. Donovan l’emporte et conserve son titre.

Le troisième combat de la soirée oppose « Dynamite » Dylan Davis à Yann Pike. Un bon combat remporté par Davis, au grand dam de la foule.

Maintenant que tous ont refait le plein de bière et de chips, le quatrième combat débute et il oppose Travis Toxic à Cody Blayde. Toxic a su enflammer la foule avec ses cascades toutes plus époustouflantes les unes que les autres. Au grand plaisir de la foule, il se sauve avec la victoire.

Le cinquième combat oppose Noah Johnson à Super Astro. Johnson se sauve en début de combat, ne voulant pas faire face à Super Astro, un peu comme le fait Kevin Owens. Il emporte également le combat et la foule témoigne fortement de sa déception.

L’avant-dernier combat de la soirée oppose Tom Leblond à Jeff Saunders. Saunders fait un peu d’heel work au micro, Leblond prend également le micro en arrivant dans le ring et rassure la foule en mentionnant qu’il battra Saunders. Après s’être relevé d’un Muscle Buster (prise de finition popularisée par Samoa Joe), Leblond fait soumettre Saunders au plus grand bonheur de la foule.

Le combat final de la soirée oppose Marko Estrada à Matt Angel. Estrada réagit très bien avec la foule qui lui est hostile, il semble même prendre goût à être détestable. Angel est tout un athlète. Malheureusement, le booking du combat n’a pas permis à la foule d’apprécier l’étendue de son talent, puisqu’il s’est fait malmener pendant une dizaine de minutes. J’aimerais avoir la chance de le voir à l’œuvre plus souvent!

combat

Je comprends que l’éloignement géographique fait que nous n’avons pas la chance d’avoir souvent des galas de lutte. Cependant, avec tout le talent qu’il y a au Québec et l’intérêt de la population, je crois que les gens des régions peuvent espérer voir de la lutte plus souvent.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
La NSPW à Rimouski !
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La NSPW à Rimouski !