Suivez-nous sur Facebook
03/06/2019 | Chroniques

La lutte et Leucan font équipe à Saint-Hyacinthe

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
"Derrière le masque": Amélie Bibeau continue de lutter contre l'intimidation
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Benjamin Tull: l'art de faire souffrir... et de faire rire!

gala lutte leucan st hyacinthe

Lorsque sa mère lui a suggéré l’an dernier d’organiser un gala de lutte afin d’amasser des fonds pour Leucan Montérégie, Mikaël Bonneau a accepté avec enthousiasme.

Celui qui lutte sous le nom de Mike Marston, fier du succès de l’événement tenu l’an dernier au Centre des congrès de Saint-Hyacinthe, comptera de nouveau sur ses amis de la Torture Chamber Pro Wrestling afin de présenter une seconde édition, au même endroit, ce samedi 8 juin à 19 h 30.

La première édition, qui a rassemblé plus de 500 spectateurs, a permis d’amasser 5200 $ pour cet organisme qui soutient les enfants atteints de cancer et leur famille.

« Cette année, on vise encore plus gros. La prévente de billets s’annonce très bien et on espère attirer au moins 700 personnes. Plusieurs fans de l’extérieur de Saint-Hyacinthe ont déjà leurs billets, car ils savent que ce sera une excellente soirée! », lance Mikaël Bonneau.

Le jeune lutteur âgé de 25 ans est très fier de la carte mise sur pied pour samedi. Ainsi, dans le combat principal, son alter ego Mike Marston affrontera Genesis, actuel champion poids-lours du Commonwealth britannique.

Soa Amin et Beast King FTM se mesureront dans un match qui promet d’être endiablé.

« Dominator » Dom Boulanger aura comme adversaire Kaden Rose (accompagné de Wes Dawson). Alex Ace (un lutteur format géant de 7 pieds) affrontera quant à lui Mike Orlando. Justin Turnbull et Sexxy Eddy font également partie des lutteurs présents samedi prochain.

« Pour mon match contre Genesis, ça brasse déjà pas mal sur les médias sociaux. Je suis un brawler de nature et ça va paraître lors de ce match. Je veux repartir du gala avec sa ceinture et croyez-moi, je vais tout donner pour que ça arrive! », lance-t-il en souriant.

mike marston dru onyx

Marston a d’ailleurs de grandes ambitions, visant rien de moins qu’une carrière professionnelle. Celui qui lutte depuis quatre ans a notamment participé à des galas pour Victory Ring, la FCL et la NCW.

« Mais c’est à la Torture Chamber Pro Wrestling, où j’ai appris à devenir lutteur, que je suis le plus actif. Je n’ai d’ailleurs pas peur de dire que la lutte a changé ma vie positivement, car j’ai vécu quelques épreuves personnelles qui sont heureusement chose du passé. C’est une excellente école de lutte et Dru Onyx accomplit un travail vraiment extraordinaire. Flo Riley, une jeune lutteuse qui sera au gala de samedi et qui fait d’ailleurs partie des élèves, a récemment eu un essai au Performance Center de la WWE. Et je vise la même chose! », dit-il avec confiance.

Marston, un fan de lutte depuis son enfance, se réjouit d’ailleurs de la popularité actuelle de la lutte québécoise.

« Depuis au moins deux ans, les galas sont plus nombreux et le calibre des lutteurs est de plus en plus élevé. C’est très encourageant », déclare-t-il.

black-widow

Marie-Ève Charest, alias The Black Widow, fera également partie du gala de samedi à Saint-Hyacinthe. Elle participera à un “triple threat match” féminin en compagnie de Flo Riley et d’Allie Recks.

« J’étais spectatrice l’an dernier et j’ai adoré le spectacle. Les fans étaient en feu et la salle est vraiment magnifique! Cette année, ça me fait plaisir de lutter à Saint-Hyacinthe. Lorsque c’est possible, je préfère collaborer à des bonnes causes comme celle-ci », dit-elle.

Cette lutteuse d’expérience, qui fait régulièrement le tour du Québec, croit également que la lutte québécoise est en plein essor.

« Au niveau de la lutte féminine, on sent une véritable amélioration au niveau du calibre. Les fans apprécient nos efforts et c’est toujours avec joie que je donne mon maximum. J’ai très hâte à samedi, ce sera fabuleux! », commente celle que l’on verra prochainement dans la série « Le choc des bolides – Filles au volant », au Canal D.

Les billets se vendent en prévente au coût de 20 $ (25 $ le soir du gala); un montant de 10 $ par billet sera remis à Leucan Montrégie. Des tables VIP sont également disponibles. De plus, il sera possible de se faire photographier avec le lutteur de son choix pour un montant de 10 $, également versé à Leucan.

Pour se procurer des billets: Bijouterie Burelle de Saint-Hyacinthe, 450 773-5933 ou https://lepointdevente.com/billets/galadeluttepourlacause.

Pour en savoir plus: « Gala de lutte pour la cause 2019 » sur Facebook.

La Bijouterie Burelle (dont la mère de Mikaël Bonneau/Mike Marston, Guylaine Blain, est copropriétaire), la Torture Chamber Pro Wrestling, Caméléon Communications et le Centre des congrès de Saint-Hyacinthe collaborent à l’organisation du gala.

(photo de Marie-Ève Charest: courtoisie Rebel Shot – Josianne Tétreault)

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
"Derrière le masque": Amélie Bibeau continue de lutter contre l'intimidation
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Benjamin Tull: l'art de faire souffrir... et de faire rire!