Suivez-nous sur Facebook
13/11/2020 | Chroniques

Kenny Omega au temple de la renommée du Wrestling Observer

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing: Guy Ranger, le dernier de plusieurs québécois décédés en 2020
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
FTR, au sommet du tout premier classement par équipe du PWI

Omega

Pat Laprade

Pat Laprade

Les nouveaux intronisés au temple de la renommée du Wrestling Observer Newsletter sont maintenant connus.

Cinq nouveaux membres ont été votés: Medico Asesino, Karloff Lagarde, Jun Akiyama, Dan Koloff et l’aspirant numéro un au titre d’AEW, Kenny Omega.

La sélection d’Omega peut paraître surprenante parce qu’il est encore un lutteur actif. Cependant, afin de faire partie des choix disponibles pour le comité de sélection, une personne doit avoir au moins 15 d’expérience dans le monde de la lutte ou avoir plus de 35 ans et au moins 10 ans d’expérience.

Contrairement aux sports traditionnels, pour lesquels les intronisés doivent avoir pris leur retraite depuis un certain nombre d’années, la lutte est, à la base, un théâtre dans lequel les retraites n’existent pas vraiment!

Kenny Omega, le meilleur de sa génération?
De son vrai nom Tyson Smith, Omega, qui vient d’avoir 37 ans et qui lutte depuis plus de 20 ans, est considéré comme l’un des meilleurs lutteurs sur la planète, peut-être même le meilleur de sa génération. Il a été champion par équipe à AEW, a remporté plusieurs titres à New Japan Pro Wrestling, dont le titre principal de la promotion, en plus d’avoir remporté les titres de la PWG et de AAA. De plus, il a eu une série de matchs spectaculaires avec Kazuchika Okada, a été voté le meilleur lutteur par le Sports Illustrated en 2017, ainsi que par le Pro Wrestling Illustrated et le Wrestling Observer Newsletter en 2018.

Karloff Lagarde et Medico Asesino, deux légendes du Mexique
Lagarde est un lutteur mexicain qui a eu une carrière de plus de 20 ans. Il était connu pour être le roi des poids mi-moyen, remportant le championnat mexicain à quatre reprises et celui de la NWA à trois reprises. Celui qui a principalement lutté pour l’EMLL (CMLL aujourd’hui) dans les années 50, 60 et 70 est décédé en 2007 à l’âge de 79 ans.

Asesino est aussi un lutteur mexicain qui a été le premier poids lourd en provenance du Mexique à connaître du succès aux États-Unis. Très populaire dans son pays natal, un de ses combats a attiré 48 000 fans à la Plaza Mexico en 1954. Sa carrière a duré un peu moins de 20 ans, alors qu’il a pris sa retraite en 1958. Il est décédé deux ans plus tard, au jeune âge de 39 ans.

La cohorte 2020: Medico Asesino, Dan Koloff, Karloff Lagarde, Jun Akiyama et Kenny Omega.

La cohorte 2020: Medico Asesino, Dan Koloff, Karloff Lagarde, Jun Akiyama et Kenny Omega.

Jun Akiyama, le Blue Thunder du Japon
Akiyama lutte encore aujourd’hui à l’âge de 51 ans. Il est l’actuel président d’All Japan Pro Wrestling et son co-scripteur en chef. Il a remporté le titre Triple Couronne d’AJPW à trois reprises, le championnat poids lourds de NOAH à trois reprises également, a reçu le prix du match de l’année par le Wrestling Observer deux fois, en plus d’avoir été voté sixième meilleur lutteur en 2012 par le PWI. Celui qui lutte depuis plus de 28 ans a aussi travaillé pour NJPW et DDT.

Dan Koloff, de la Bulgarie à Paris, en passant par Montréal
Koloff était un lutteur né en Bulgarie qui a connu une carrière de plus de 20 ans. Après un passage remarqué en Amérique, où il a entre autres servi de policier pour le champion français Henri Deglane – il a d’ailleurs été impliqué dans le tout premier Montréal Screw Job en 1931 – il a suivi Deglane en France lorsque celui a voulu relancer le catch dans son pays natal. Il a d’ailleurs remporté le championnat Européen des poids lourds. Il est décédé en 1940 à l’âge de 47 ans. Un tournoi de lutte amateur porte son nom en Bulgarie.

Qu’en est-il des Québécois?
Johnny Rougeau a reçu 25% des votes, alors qu’il en faut au moins 60% pour être intronisé. C’est 10% de moins que l’an dernier. Rick Martel n’a pour sa part reçu que 10% des votes, neuf pourcent de moins qu’en 2019.

Fondé en 1996 par le journaliste Dave Meltzer, ce temple de la renommée est considéré le plus crédible par fans et experts. Cinq Québécois en font partie: Yvon Robert, Mad Dog Vachon, Chris Benoit, Hans Schmidt et Pat Patterson.

D’autres lutteurs ayant connu beaucoup de succès au Québec tels qu’Édouard Carpentier, le Géant Ferré, Henri Deglane, Abdullah the Butcher, Hulk Hogan, Killer Kowalski, Don Leo Jonathan, Ivan Koloff ainsi que les promoteurs Eddie Quinn et Vince McMahon en font également partie.

Bertrand Hébert, Gino Brito et moi-même avons l’honneur de faire partie du comité de sélection, qui comprend plus d’une centaine de personnes provenant d’un peu partout dans le monde.

Vous pouvez consulter la liste complète des intronisés ici.

Resto-Bar
Cette chronique est une presentation du Resto-Bar Coin du Métro. Le Resto-Bar Coin du Métro, 10 719 Lajeunesse, l’endroit par excellence pour tous les événements sportifs tels que le hockey, le soccer, la boxe, la lutte et le football à Montréal! Vous pouvez aussi consulter leur page Facebook.

Bonne lutte à tous et à toutes!

Si vous avez des questions, des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@videotron.ca, sur ma page Facebook ou sur mon compte Twitter.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Le Poing: Guy Ranger, le dernier de plusieurs québécois décédés en 2020
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
FTR, au sommet du tout premier classement par équipe du PWI