Suivez-nous sur Facebook
13/02/2022 | Chroniques

Jeff Hardy mérite-t-il sa place au WWE HOF?

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Mustafa Ali vs. WWE: Une absence de 2 ans à prévoir?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Mustafa Ali vs. WWE: Une absence de 2 ans à prévoir?

Jeff Hardy

The Charismatic Enigma. The Extreme Enigma. Brother Nero. Willow. Peu importe par quel nom on se rappelle de lui, Jeff Hardy est l’une des superstars les plus reconnaissables des temps modernes.

Le face paint, sa gestuelle d’entrée (vous savez laquelle), son style effréné… rares sont ceux avec une signature aussi reconnaissable et reconnue que cet athlète. Lorsqu’on pense à lui, la plupart liront mon titre et vont penser “voyons, c’est sûr qu’il la mérite sa place!” et vous avez probablement raison… mais je suis certain que si vous poussez votre pensée plus loin, la réponse n’est pas aussi blanche ou noire, hein?

Derrière tous ces faits se cache des années d’abus de substances, des matchs ruinés, un potentiel jamais atteint et une attitude problématique qui met les choses en perspective pour la discussion que je veux lancer ici. Explorons quelques points pour que tout le monde soit sur la même base.

Pour:

Commençons par le point le plus évident pour les puristes. L’historique des matchs de Jeff Hardy contient des gems qu’une grande majorités de fans se rappellent. Le premier tag TLC match à Summerslam 2000, le deuxième à Wrestlemania X-seven (selon moi, le meilleur des 2), son adoré Undisputed WWE Title ladder match contre Undertaker à Raw le 1er Juillet 2002, sa rivalité et son match contre CM Punk à Night Of Champions 2009… Le catalogue est long et rempli de matchs historiques dont il a fait partie. Non seulement peut-il produire des matchs en équipe avec son frère Matt, mais il a aussi prouvé qu’il pouvait être un excellent compétiteur solo. Peu de stars ont le track record d’excellence que Jeff Hardy présente et ce point est probablement l’une des meilleures raisons pourquoi le HOF est une évidence pour lui.

On peut aussi rajouter le fait que son style de lutte très daredevil à su nous captiver du début à la fin.

Presque tous les fans de lutte ont vu au moins une compilation des Swanton Bombs d’Hardy et il n’avait aucune peur à mettre son corps en jeu pour l’amusement de la foule et l’engouement pour le match. Ce qui est intéressant à noter est que malgré ce style qui laisse souvent place à un manque de psychologie du ring, Hardy arrivait à trouver le juste milieu entre la fantaisie et le réalisme qui jouait particulièrement en sa faveur: il pouvait faire ses acrobaties mais on y croyait qu’il y avait un risque à ce qu’il les fassent. Personne ne peut débattre que ce style était l’une des signatures les plus populaires de l’ère moderne.

Ce qui m’amène au point que je considère le plus important. Jeff Hardy était un cult classic pour les fans de tous âges. Il était l’un des lutteurs les plus populaires à chaques apparitions (que ce soit à la WWE ou à TNA) et autant les adultes que les enfants étaient captivé par le personnage qu’ils voyaient sous leurs yeux. Le nombre de fans que nous pouvions voir avec des T-Shirts, des manches signatures ou un maquillage complet faisant le signe de main des Hardy Boyz à la caméra était astronomique. L’argument peut être fait qu’il pouvait être presque aussi populaire que les John Cena, Triple H et Undertaker de son temps.

Plusieurs autres raisons peuvent être émises, mais je crois que ces trois sont les plus importantes pour l’argument présent.

The Charismatic Enigma

Contre:

Passons le contre le plus connu et évident: Hardy n’a jamais pu atteindre son vrai potentiel dû à son abus de substance bien connu aujourd’hui.

En 2009, sa rivalité avec CM Punk était l’une des plus mémorables de sa carrière mais à aussi su démontrer à quel point The Charismatic Enigma était dans un épisode sombre de sa vie. L’histoire entre les 2 hommes était celle du combat Straight Edge vs. la vie de péchés. Hardy avait été victime des multiples tirades du champion tout au long de l’année. Le plus triste dans cette histoire est une phrase que Punk à envoyé à son rival: “Dans un an, je serai toujours champion et toi? Tu vas perdre contre moi et tu retomberas dans tes vices (…)”. Quelques mois plus tard, il était annoncé qu’Hardy avait quitté la compagnie pour prendre du temps pour guérir ses blessures… avant qu’on le retrouve à peine conscient dans l’infâme Victory Road 2011 de la TNA dû à ses démons personnels.

Chaque périodes de sa carrière à la WWE était teinté par ses abus, passant par les multiples tests échoués en allant même jusqu’à ces mêmes allégations suivant son dernier départ il y a 2 mois. Lorsque la réaction générale au départ d’une superstar est de se demander si c’est en lien avec les substances, il y a plusieurs questions à se poser Autant que pour l’excellence, rares sont ceux ayant une aussi grande liste d’offenses que Jeff Hardy et est-ce qu’un tel comportement devrait être célébré dans une compagnie qui est présenté à des fans adultes ET enfants?

Il ne faut aussi pas oublier que la lutte, ce n’est pas juste d’être excellent dans un match, il faut aussi savoir tirer profit d’une promotion au micro et, à ce sujet, quelqu’un peut me donner une promo légendaire du “Charismatic” Enigma? Détompez-vous, je suis un fan d’Hardy et je suis le premier à rouler des yeux lorsqu’il avait le micro.

J’ai toujours trouvé ses propos faibles, non assumés, jamais intenses et il était complètement sans défense lorsqu’il était attaqué par quelqu’un avec un brin de talent vocal. Combien de fois avez-vous vu Hardy être le punchline d’une attaque verbale d’une autre superstar? Malheureusement, ce point le retient du palmarès des “légendes” pour moi.

Finalement, le plus gros point pour moi est son refus d’être intronisé au HOF et d’aller en désintox. Je comprend que c’est son choix et que la plupart des fans vont le vénérer pour être “anti WWE” mais après toutes les chances qu’il a eu de se rattraper et la scène que la WWE lui a donné au fil des ans malgré tous ses problèmes, tous les complications qu’il leur a rapporté en retour… peut-on le qualifier comme ingrat?

Malgré toutes les critiques que nous pouvons lancé à la grande méchante compagnie, on ne peut pas renier que Hardy n’aurait pas le star power qu’il a sans eux et son refus d’être reconnu est pour moi un signe clair à l’image de sa carrière: peu importe le positif autour de lui et le talent qu’il a entre les mains… il rendra le tout toujours plus difficile pour lui.

Alors, selon vous, devrions-nous pardonner les fautes et lui rouvrir les portes s’il change d’avis ou est-ce que la compagnie devrait le garder loin de cette accolade?

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Mustafa Ali vs. WWE: Une absence de 2 ans à prévoir?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Mustafa Ali vs. WWE: Une absence de 2 ans à prévoir?