Suivez-nous sur Facebook
05/11/2016 | Chroniques

Filmomania XLIV – “Classie” Freddie Blassie et Andy Kaufman dans “My Breakfast with Blassie”

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Filmomania XLIII - Sheamus dans Ninja Turtles 2 et un autre caméo de lutteur
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Filmomania XLV - Jesse "The Body" Ventura dans "Le Jeu du Défi" (The Running Man)

Ça me fait un grand plaisir de vous retrouver. Après un repos nécessaire et le visionnement de plusieurs (trop) de films mettant en vedette des lutteurs dans les derniers mois, madame l’inspiration m’est venue cette semaine par pur accident alors que je regardais un film d’un comédien que j’admire : Andy Kaufman.

"Thank you very much"

“Thank you very much”

Pour la ptite histoire, Andy Kaufman est un comédien et humoriste new-yorkais légendaire de l’absurde, né d’un parfait mélange entre le dadaïsme, le surréalisme et le stand up traditionnel. En anglais, on utilise l’expression Performance Art, ou arts vivant en français, où ce n’est pas tant les textes, les rôles, les décors ou les mélodies qui sont vedette du spectacle, mais l’artiste lui-même, et l’univers dans lequel il englobe les spectateurs. On le connait surtout pour son rôle dans la série de comédie de situations Taxi, et pour l’interprétation qu’en a fait Jim Carrey dans Man on the Moon.dvd-front

Ce qui rend Andy si intéressant pour une chronique comme celle-ci, c’est l’étrange obsession qu’avait ce dernier pour la lutte. Si vous regardez n’importe quel numéro d’Andy Kaufman, vous constaterez vite que seul celui-ci semble vraiment savoir s’il est sérieux, ou pas, dans son humour, tantôt étrange, incompréhensible, choquant, absurde ou méchant. Il en est de même avec sa passion pour la lutte. Il est impossible de savoir vraiment ce qui l’attirait tant vers la discipline. Était-ce légitime ou de l’ironie? Mon opinion est qu’il aimait pour vrai la lutte, comme tout le monde, d’une façon ou d’une autre, mais que le jour où il a découvert l’envers du décor, surtout à cette époque cloisonnée, ça lui a ouvert les portes dont il avait besoin pour aller chercher viscéralement les spectateurs. Un ring de lutte était probablement la seule scène restante au monde où ceux qui assistent au spectacle ne savaient pas totalement ce qui était vrai ou pas. Le rêve pour un gars comme Kaufman qui surfait sur cette mince ligne comme personne.

Kaufman en train de vivre sa gimmick de méchant du ring qui ne veut affronter des femmes plus grosses que lui pour prouver qu'il est un surhomme.

Kaufman en train de vivre sa gimmick de méchant du ring qui ne veut affronter que des femmes plus grosses que lui pour prouver qu’il est un surhomme. Il les affrontait dans des rings, dans les rues, sur scène durant un spectacle de stand up. Il avait toujours son “arbitre” avec lui.

Au début des années 80, il rencontre différents promoteurs de lutte qui lui ouvrent leurs portes. Sa gimmick consistait à provoquer des femmes dans l’auditoire, puis les battre et les humilier sur le ring, avec très peu de violence et où il avait l’air d’un sale tricheur opportuniste. Il se vantait dans les médias d’être invaincu et d’avoir battu plus de 700 femmes, ce qui lui valait le titre de champion, mondial multi-genres. Titre fictif, bien entendu. Je saute plusieurs détails, mais ne vous en faites pas, je reviendrai sur Andy très bientôt! Il y a des livres complets sur sa carrière. Le voici qui lutte contre une femme obèse autour d’une piscine. Coeurs sensibles, n’oubliez SURTOUT PAS que ça faisait partie de sa gimmick et que la lutte c’est arrangé (mais essayez d’imaginer les réactions à l’époque!). Ça s’appelle être un méchant!! Le but c’était que quelqu’un de populaire décide de le provoquer…

Donc, ses prouesses de lutte ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd, car le champion mondial de l’époque du territoire de Memphis, Jerry the King Lawler, lui a lancé un défi, celui de l’affronter, d’homme à homme, dans un ring à Memphis. Kaufman a accepté et s’est fait démolir par le King et son piledriver. Il a ensuite été invité au Late Night de David Letterman, où il a vendu la blessure et s’est chicané en ondes avec le King qui l’a redémoli en direct à la télé sur une des émissions les plus regardées du pays. Cette « performance » bien entendu chorégraphiée par le King et Kaufman a fait le tour du monde et est encore un des plus grands moments de télévision de tous les temps. Absolument impensable aujourd’hui. Seuls eux deux et quelques personnes étaient au courant, ce qui vous donne un excellent indice du genre d’univers dans lequel Kaufman évoluait.

Jerry lance officiellement un défi homme à homme à Andy Kaufman à son émission de télévision.

Jerry lance officiellement un défi homme à homme à Andy Kaufman à son émission de télévision.

Ils ont fait le main-event d'un supershow de lutte, combat de lutte qui a été vu et revu dans le monde entier.

Ils ont fait le main-event d’un supershow de lutte, combat de lutte qui a été vu et revu dans le monde entier. Souvent imité, jamais égalé.

J'ai eu la chance de trouver l'intégral de la rivalité peu avant d'écrire cette chronique sur cette cassette de lutte de Memphis Wrestling.

J’ai eu la chance de trouver l’intégral de la rivalité peu avant d’écrire cette chronique sur cette cassette de lutte de Memphis Wrestling.

 

img_20161102_211017516

 

C’est là que « My Breakfast with Blassie » arrive. En 1981 sort un film appelé My Dinner with André. Il est question de deux amis artistes de New-York qui se rencontrent pour souper dans un grand restaurant, et ils parlent de la vie, de philosophie, de la mort, de ce qu’est vraiment le fait « d’exister ». C’est un rêve existentialiste pour les gens comme moi qui ont peur de vieillir, de mourir et de ne pas exister, mais qui ressentent un profond mal de vivre. Un film que j’aime énormément. Cependant, pas tout le monde a aimé. Deux producteurs, Johnny Legend et Linda Lautrec, ont tellement détesté qu’ils décident de le tourner au ridicule en ayant Classie Freddie Blassie et un invité pour déjeuner, pour jaser de trucs beaucoup plus vulgaires et stupides. Pourquoi Classie Freddie Blassie, cette légende de la lutte ? Parce qu’apparemment, selon le producteur du film, Blassie était l’homme le plus drôle au monde et pouvait improviser pendant des heures et des heures, dès qu’il avait un concept et une caméra braquée sur lui.vlcsnap-2016-11-02-23h01m28s324

Andy se rend au resto en autobus pour prouver qu'il est un homme normal. Un gars du peuple, malgré son statut de vedette.

Andy se rend au resto en autobus pour prouver qu’il est un homme normal. Un gars du peuple, malgré son statut de vedette.

vlcsnap-2016-11-02-22h45m15s753 vlcsnap-2016-11-02-22h45m22s141

Andy se demande si Freddie lui a posé un lapin...

Andy se demande si Freddie lui a posé un lapin…

Freddie consulte le menu en expliquant son régime, pourquoi il ne boit pas de café, évite le sucre et préfère les oeufs tournés.

Freddie consulte le menu en expliquant son régime, pourquoi il ne boit pas de café, évite le sucre et préfère ses œufs tournés.

Puis, on fait entrer Kaufman dans le projet, fraîchement sorti de sa feud avec Lawler, avec le neckbrace toujours autour du cou. Ensemble, ils décident de créer le déjeuner le plus malaisant de tous les temps. Assis dans le restaurant, pendant une heure, on assiste à des histoires classiques de lutte du temps de Blassie, ses nombreuses blessures, ses trucs pour ne pas donner de pourboire aux serveuses, ses lingettes japonaises, ou pourquoi il aime mieux les œufs tournés, pendant qu’Andy part des chicanes avec tous les clients et clientes du restaurant en refusant les autographes et les poignées de main, ou en insultant les looks de tout le monde, parce qu’il est « une vedette » et pas eux. C’est un bijou de performance, une parodie qui ne laisse pas indifférent et un film, presque 100% improvisé, qui vous fera vous demander à chaque instant « Ok, mais est-ce que ça c’était prévu?? » J’ai découvert Freddie Blassie grâce au film, car à part ce que la WWE nous dit de lui, je n’en savais pas grand-chose.

Blassie explique comment s'éviter de donner trop de pourboire, puis en appliquant son truc à la serveuse enceinte. Ensuite, Après son départ il dira des choses horribles sur elle!

Blassie explique comment s’éviter de donner trop de pourboire, puis en appliquant son truc à la serveuse enceinte. Ensuite, Après son départ il dira des choses horribles sur elle!

Kaufman lui se fait déjà des ennemis en refusant de signer un autographe aux demoiselles de la table à côté, justifiant qu'il a le droit de ne pas se faire déranger, et que son temps est précieux, car il est une vedette et a battu plus de 700 femmes dans sa carrière...

Kaufman lui se fait déjà des ennemis en refusant de signer un autographe aux demoiselles de la table à côté, justifiant qu’il a le droit de ne pas se faire déranger, et que son temps est précieux, car il est une vedette et a battu plus de 700 femmes dans sa carrière…

Il dit ensuite au "crétin" à côté de ne pas s'en mêler car il lui réserve le même traitement!

Il dit ensuite au “crétin” à côté de ne pas s’en mêler car il lui réserve le même traitement!

Blassie préfère ne pas s'en mêler.

Blassie préfère ne pas s’en mêler.

Il lui explique sa technique pour ne pas avoir à toucher les gens (il est germophobe), en ayant toujours un ustensile ou son verre dans les mains.

Il lui explique sa technique pour ne pas avoir à toucher les gens (il est germophobe), en ayant toujours un ustensile ou son verre entre les mains.

Le truc d'Andy, ce sont ces fausses morves...

Le truc d’Andy, ce sont ces fausses morves…

vlcsnap-2016-11-02-22h59m36s024

On croirait que ça n'ira pas plus loin...

On croirait que ça n’ira pas plus loin…

...mais Andy en remet en disant à cette femme qu'elle peut le déranger ce soir, pour un autographe...

…mais Andy en remet en disant à cette femme qu’elle peut le déranger ce soir, pour un autographe…

...elle deviendra sa femme dans la vraie vie! C'est la première fois qu'il la rencontrait, et leur rencontre est sur caméra!

…elle deviendra sa femme dans la vraie vie! C’est la première fois qu’il la rencontrait, et leur rencontre est sur caméra!

...mais les choses dégénèrent rapidement...

…mais les choses dégénèrent rapidement…

...très rapidement!

…très rapidement!

vlcsnap-2016-11-02-23h00m17s238

Pas pire pour deux germanophobes!

Pas pire pour deux germophobes!

Andy Kaufman est décédé en 1984, emporté par un cancer du poumon à 35 ans. Encore aujourd’hui, beaucoup croient qu’il est encore vivant et que sa mort serait truquée et que c’est son ultime performance, de laquelle il va revenir un jour ou l’autre. Dommage, quand je pense à ce que les 30 dernières années nous auraient offertes de sa part, je ne peux qu’être très triste. Sa dernière apparition publique fût lors de la première du film. Blassie décède lui en 2003 à l’âge de 85 ans. Il est l’un des premiers membres du WWE Hall of Fame, depuis 1994.

Kaufman, déjà malade et perdant ses cheveux, à la première du film. Ces images sont sur le DVD. De beaux souvenirs.

Kaufman, déjà malade et perdant ses cheveux, à la première du film. Ces images sont sur le DVD. De beaux souvenirs.

Vous pouvez trouver My Breakfast with Blassie en DVD pour moins de 8$, DVD qui inclut un documentaire sur le making of de plus de 35 minutes et un autre film, I’m From Hollywood, qui raconte la carrière de lutte d’Andy Kaufman. C’est l’un des chapitres méconnus, à notre époque du monopole de la WWE, sur l’histoire de la lutte. Cette époque révolue ne pourra jamais être imitée dans ce sport-spectacle. C’est une entrée fascinante dans le monde d’un artiste de la performance comme il n’y en aura jamais un autre. La prochaine fois, je ferai une chronique complète sur la rivalité entre lui et Lawler, qui fut ensuite transposée dans le film Man on the Moon, sur laquelle Jerry surf encore, 35 ans plus tard.

En regardant le film, je vous invite à boire chaque fois que Blassie dit "Pencil neck geek".

En regardant le film, je vous invite à boire chaque fois que Blassie dit “Pencil neck geek“.

Le DVD est rempli de belles choses!

Le DVD est rempli de belles choses!

Pour terminer, je vous invite à profiter un peu de la folie d’Andy Kaufman: C’est ce numéro qui sert d’ailleurs de poster pour le film Man on the Moon. Fans d’anti-humour, vous allez apprécier. Il s’est fait huer à Saturday Night Live à l’époque pour ça, et le nombre massif de plaintes reçues par la chaîne télé les a convaincus de ne jamais réinviter Andy… qui n’en avait rien à foutre!

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Filmomania XLIII - Sheamus dans Ninja Turtles 2 et un autre caméo de lutteur
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Filmomania XLV - Jesse "The Body" Ventura dans "Le Jeu du Défi" (The Running Man)