Suivez-nous sur Facebook
17/10/2019 | Chroniques

Exclusivité: Jay Lethal s’exprime sur le «racisme» de Hulk Hogan

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Opinion: 5 raisons de s'opposer à WWE Crown Jewel
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Deepak Massand : Une légende montréalaise qu'il faut sortir de l'oubli

hqdefault

Lors de son passage à Montréal, il y a quelques mois, à l’occasion du gala Moment of Truth de la FLQ Wrestling, j’ai eu l’occasion de réaliser une entrevue exclusive avec Jay Lethal, alors champion des poids lourds de la Ring of Honor.

Lethal est bien entendu reconnu pour ses hilarantes imitations de «Nature Boy» Ric Flair et de «Macho Man» Randy Savage, mais il a également travaillé en étroite collaboration avec le Hulkster lui-même, à l’époque où ils étaient tous deux sous contrat avec TNA Wrestling (Total Nonstop Action).

Compte tenu que la WWE a récemment jugé opportun de ressortir Hulk Hogan des «boules à mites» en prévision du gala Crown Jewel, qui sera présenté en Arabie Saoudite le 31 octobre prochain, j’aimerais revenir sur une partie de mon entretien avec Jay Lethal. À cette occasion, je lui ai demandé d’émettre son opinion sur les commentaires racistes émis par Hulk Hogan, à la lumière de sa relation professionnelle avec lui à TNA.

Question de remettre nos lecteurs en contexte, rappelons qu’en 2015, la WWE a coupé tous ses liens avec Hogan, après qu’une vidéo pornographique du Hulk, remontant à huit ans plus tôt, ait fait surface sur la grande toile. Dans cette vidéo tristement célèbre, Hogan a utilisé à maintes reprises le «N word», se plaignant que sa fille Brooke Hogan fréquentait un joueur de basketball de race noire.

Voici donc, en exclusivité, ce que Jay Lethal avait à dire sur cette controverse:

«Si je prétendais que les commentaires de Hogan ne m’avaient pas affecté, ce serait un mensonge, principalement parce que je suis afro-américain. J’ai eu l’occasion d’en discuter avec plusieurs autres lutteurs afro-américains, de débattre de nos points de vue, et je suis en accord avec ce que Booker T a dit là-dessus.»

«Mais d’abord, parlons de ma collaboration avec Hogan à Impact Wrestling (TNA). Quand un gars comme Hulk Hogan est engagé par une compagnie comme Impact Wrestling, il peut choisir de faire ce qu’il a envie de faire. Il peut choisir avec qui il veut travailler. Il est influent à ce point. Mais Hogan a expressément choisi de travailler avec moi et d’enregistrer des promos avec moi. Il avait même élaboré un scénario dans lequel il était censé amener Macho Man à Impact pour former une équipe avec moi. Peu de gens le savent, mais le plan était que Macho Man et moi allions attaquer Hulk Hogan ensemble.»

«Chaque fois que j’ai eu des interactions avec Hogan, j’ai toujours eu l’impression qu’il y avait quelque chose en moi qu’il appréciait, qu’il aimait. Il m’a pris sous son aile. Je ne me suis jamais senti méprisé. S’il a choisi de travailler spécialement avec moi, comment je pourrais détester un gars comme ça?»

«Malheureusement, il y a une rupture entre mon expérience avec lui et certaines des choses qu’il a dites. Même si ça peut paraître étrange, je préfère croire que tout le monde peut connaître une mauvaise journée. En bout de ligne, je vais baser mon opinion personnelle sur ma propre expérience avec Hulk Hogan. Et cette expérience n’a été rien de moins, pour moi, qu’un enfant ayant la chance de réaliser son rêve. J’ai rencontré mon idole, et cette idole ne voulait que faire mon bonheur.»

«Je vis une certaine dualité par rapport à cette situation. Si je devais pencher d’un côté plutôt qu’un autre, je préfère juger Hogan d’après mon expérience personnelle. Et donc, tout comme Booker T, je vais lui accorder le bénéfice du doute.»

Un homme de grande classe, ce Jay Lethal…

 

Pour voir l’entrevue complète (en anglais) que j’ai réalisée avec Jay Lethal, cliquez sur ce lien:

https://www.facebook.com/FLQWrestling/videos/2440482872631507/

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Opinion: 5 raisons de s'opposer à WWE Crown Jewel
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Deepak Massand : Une légende montréalaise qu'il faut sortir de l'oubli