Suivez-nous sur Facebook
13/06/2019 | Chroniques

Entrevue avec Fred Ottman en prévision de Chinlock 5

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Entrevue avec Fred Ottman en prévision de Chinlock 5
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Entrevue avec Fred Ottman en prévision de Chinlock 5

Fred Ottman

L’événement Chinlock Wrestling 5 se tiendra ce samedi 15 juin, à Kingston, en Ontario. Le gala de lutte lui-même est une co-production Chinlock Wrestling et House of Hardcore, la promotion de Tommy Dreamer.

En après-midi, une convention de légendes de la lutte, incluant Arn Anderson, Tully Blanchard, Mark Henry, Billy Gunn, Jimmy Hart et nul autre que Bret Hart aura lieu. Fred Ottman, alias Tugboat, Typhoon et le fameux Shockmaster ,sera également des invités, et je me suis entretenu récemment avec lui pour parler de sa carrière, son opinion de la scène actuelle et son appréciation des fans.

C’est un Fred Ottman enthousiaste que je rejoins au téléphone. Tout au long de notre conversation, je me rendrai compte qu’il est toujours passionné par la lutte, même après toute ces années.

Ottman me mentionne qu’il est fan de lutte depuis son tout jeune âge. Il écoutait en effet religieusement le défunt territoire de la Florida Championship Wrestling, pour lequel évoluaient Dusty Rhodes et Boris Malenko.

À l’adolescence, Ottman s’intéressait à plusieurs sports,

“Je pratiquais l’haltérophilie et le lancer du disque. J’ai également pratiqué la lutte olympique au secondaire. Un jour, alors que je m’entraînais, j’ai été approché par deux lutteurs de l’époque qui luttaient sous le nom The Kangoroos (les lutteurs s’entraînait souvent à mon gym lorsqu’ils étaient en ville).   Ils m’ont dit que je pourrais réussir comme lutteur, vu mon look et ma force.  Ils m’ont parlé de l’école de lutte que Boris Malenko avait à Fort Lauderdale. J’y ai pensé un peu, et j’ai finalement décider de tenter le coup.”

À sa première visite à l’école de Boris Malenko, il rencontre ses fils Dean et Joe. 

“J’ ai commencé entrainement, et après quelques mois, j’ai déménagé à Tampa, en Floride, afin de pouvoir m’entraîner à temps plein à la deuxième école de lutte de Malenko, un ancien entrepôt de matelas situé à côté de l’aéroport de Tampa.  Je m’y suis entraîné pendant près de 2 ans”.

Ottman fait ses débuts dans le ring de lutte pour plusieurs territoires américains avant de partir en Autriche pour une tournée de 10 semaines pour le promoteur Otto Wanz.  À son retour, on l’avise que la WCW et la WWE sont intéressées à ses services.

Il signe finalement avec la WWE et peaufine son personnage pendant 6 à 8 mois, avant d’être catapulté dans un programme avec LA vedette de l’époque, Hulk Hogan. Ottman sera en quelques sorte le coach de Hogan à l’écran. 

“À la WWE, tout était une question de personnage, de marketing; ils m’ont laissé le temps de me développer un peu avant de me mettre sous les feux de la rampe.  Il n’y avait pas de NXT à l’époque, tout se faisait dans le ring.  Et puis on m’a approché avec le personnage de Tugboat, et j’ai tout de suite embarqué.  Être à la WWE amenait son lot de pression, mais être au top avec Hogan en amenait encore plus!  Hulk était au sommet et il avait une touche magique. Être associé à lui t’amenait directement à un autre niveau.”

Ottman finit inévitablement dans un rôle de “heel”.  Quand je le questionne sur ce qu’il préférait entre “babyface” et “heel”, il mentionne avoir aimé les deux.

“Babyface est bien, mais être “heel” est tellement l’opposé de ma personnalité que c’était amusant de pouvoir faire de choses méchantes que je n’aurais jamais fait dans la vraie vie!”

Tugboat, maintenant connu sous le nom deTyphoon, est dans la même période placé en équipe avec John Tenta, alias Earthquake.

“John était comme mon frère.  Nous avions une bonne relation avant d’être en équipe et j’étais très content lorsqu’on m’a approché pour nous mettre en tag team.  Non seulement nos styles allaient bien ensemble dans le ring, mais à l’extérieur, j’avais un ami digne de confiance avec qui je n’avais pas à m’inquiéter. Ça rendait la vie sur la route beaucoup plus facile”.

Ottman me mentionne qu’il s’ennuie beaucoup de John Tenta, qui est décédé des suites d’un cancer en 2006, et qu’il est encore en contact avec la famille de ce dernier.

Après la WWF, vient la WCW, et le fameux incident du Shockmaster. 

“Je dis toujours aux gens que si vous passez une mauvaise journée, regardez la vidéo et vous irez mieux!  Mais lorsque c’est survenu, c’était horrible! Nous étions live, alors il n’y avait pas de deuxième prise!  J’ai toujours été très sévère envers moi-même et mes performances, et j’avais honte suite à l’incident. J’avais l’impression d’avoir déçu les fans. Ils ont par la suite changé mon personnage…”.

À quelques reprises pendant notre entretien, Ottman fait référence à son beau-frère, Dusty Rhodes.  J’en profite pour lui demander si il a vu l’événement inaugural de la AEW, Double or Nothing, mettant en vedette, entre autre,ses neveux Cody et Dustin.

“Oui je l’ai vu!  C’était super. C’était un peu un retour à la lutte que j’ai connue à l’époque.  Ce sera intéressant de voir comment la compagnie évolue.”

Ottman commente également la situation actuelle de l’industrie, mentionnant que c’est une bonne époque pour être un fan et un lutteur.  “Il y a tellement de promotions partout dans le monde, aux États-Unis, au Canada, en Europe, en Asie.  Beaucoup d’endroits pour les jeunes lutteurs pour développer leurs talents et être exposé à différents styles de lutte.  Il n’y a rien comme être devant une foule pour apprendre!”.

L’ancien Typhoon a très hâte de rencontrer ses fans canadiens et québécois ce samedi à Kingston. “Ça me donnera aussi l’occasion de renouer avec ma famille de lutte…Bret Hart, Jimmy Hart…N’hésitez pas à venir me parler ou me demander un autographe…c’est pour une bonne cause (Youth Diversion).  Et j’amènerai également le casque du Shockmaster!”.  Il termine l’entretien en remerciant les fans de lutte qui l’ont supporté pendant toute ces années.

Pour plus de détails sur l’événement Chinlock Wrestling 5, consultez leur page Facebook.  Quant à Fred Ottman, vous pouvez le retrouver sur Facebook également, ou il est très actif.

 

FB_IMG_1560350744006

 

 

 

 

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Entrevue avec Fred Ottman en prévision de Chinlock 5
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Entrevue avec Fred Ottman en prévision de Chinlock 5