Suivez-nous sur Facebook
07/05/2018 | Chroniques

De la grande visite à Chicoutimi!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Qui perd gagne ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
L'arme préférée de Dieu!

franky

L’Attitude Wrestling Entertainement (AWE) est une fédération de lutte en pleine expansion à Saguenay, plus précisément, à Chicoutimi-Nord. Le promoteur, Mathieu Villeneuve, ainsi que ses associés, Yan Hamelin et Michael Tremblay veulent offrir le meilleur spectacle possible à leurs fidèles partisans.

Un dimanche par mois, suivant la tradition, le temps des retrouvailles est de mise. Assemblés dans les locaux de la AWE sur le Boulevard Tadoussac, il est temps de passer aux choses sérieuses. Hier soir, la fédération saguenéenne présentait son événement BrawlingFest, avec comme invité spécial, The Beast King, Franky TM.

Depuis quelques jours déjà, après discussion avec Yan Hamelin, je savais que j’allais avoir une entrevue avec Franky TM, de son vrai nom, Marc-André Boulanger. En le voyant passer dans le cadrage de porte, mon estomac s’est noué devant sa charpente immense et son serpent autour de son cou. J’ai regardé vers mon ami en lui disant : «Man, je suis stressé pour mon entrevue!!!»

Mon ami a pris le temps de me rassurer comme quoi Marc-André était un gars super sympathique, mais pareil, j’avais peur de me faire casser en deux si je posais une question inappropriée. C’est quand même Franky TM, un vétéran de la lutte québécoise depuis une vingtaine d’année.

On m’informe alors d’aller en coulisse, que le temps est venu pour moi de rencontrer Franky (Marc-André). Je prends alors mon courage à deux mains, essayer de ne pas montrer ma nervosité et je me lance. D’entrée de jeu, je ne croise pas devant moi The Beast King, ce personnage imposant et terrifiant, mais bien, Marc-André Boulanger, un homme qui impose le calme à la jasette facile. Tous mes doutes et peurs se sont dissipés à cet instant!

Frustrations

Depuis quelques temps, Marc-André aborde un nouveau personnage dans le ring, un personnage effrayant, The Beast King. On est littéralement plongé dans un univers sombre, noir, épeurant, et à la limite violent à certaines occasions.

Ce revirement de situation a pris vingt ans à construire. Toute la rage accumulée de ses dernières années a mené vers ce changement d’attitude. Ouvertement, Marc-André m’a avoué avoir eu plusieurs difficultés financières dans le passé, combiné avec quelques problèmes personnels. Le fait d’avoir été bien entouré par ses pairs a grandement aidé ce dernier, qui est maintenant âgé de 38 ans. Il cite notamment sa femme, qu’il aime de tout coeur, comme personne inspirante dans son quotidien et qui le pousse à se surpasser à chaque jour.

Par l’entremise du Beast King, la rage au coeur, il est en mesure de faire un trait sur la réalité et se concentrer sur les bonnes choses à accomplir, avant de revenir dans son quotidien. L’instant de quelques minutes, il peut être quelque d’autre, sans jamais oublié son fond intérieur.

À ma grande surprise, plus que je parle avec Marc-André, derrière cette façade intimidante se cache un homme insécure, qui a besoin des autres pour avoir de la confiance. En le voyant performer dans le ring, il dégage une confiance folle, mais derrière les rideaux, il s’agit d’une autre paire de manches. Que ce soit par sa femme, ou encore par ses amis lutteurs, Marc-André a besoin du confort et de réconfort afin de passer à d’autres étapes.

La WWE, un objectif réaliste?

Pour atteindre les plus hauts sommets, toutes sphères confondues, il faut évidemment faire les efforts nécessaires, mais surtout être prêt à faire des sacrifices, aussi gros qu’ils puissent être.

À quelques reprises, Marc-André a obtenu des essais avec la WWE. Comme chaque jeune lutteur, la WWE représente le rêve ultime, l’aboutissement d’une vie. Clair et net, Marc-André aurait aimé se rendre jusqu’au bout, mais à quel prix ?

À prime abord, le lutteur québécois possède une vision différente de la lutte. Oui, l’aspect physique est important, mais avant tout, il faut être bon comédien pour entrer dans le ring. Être en mesure de raconter une bonne histoire et de faire vivre des émotions aux partisans aux abords du ring.

Il compare la WWE comme une grosse machine, dans laquelle tu dois rentrer dans un moule avec une confiance exorbitante juste pour obtenir ta part du gâteau. Il faut être prêt à faire d’énormes sacrifices, simplement pour obtenir un essai, alors imaginez le faire 365 jours par année… Un moule dans lequel Marc-André n’était pas prêt d’entrer. Il salue tout de même le travail accompli par deux gars de la province, Kevin Owens, dont il est le parrain de son fils, et Sami Zayn, qui ont réussi à atteindre la WWE.

La scène québécoise

Étant un vétéran sur la scène de la lutte québécoise, Marc-André n’a plus rien à prouver. Sa place est acquise parmi les grands lutteurs de la génération actuelle. Oui, il faut encore se dépasser dans ce milieu, malgré toute l’expérience, pour offrir un spectacle de qualité et se réinventer.

La lutte québécoise se porte bien selon Marc-André. Un univers dans lequel le plaisir règne. Lutteurs et lutteuses du Québec forment une grosse famille à l’ensemble de la province.

Aujourd’hui à 38 ans, il est important pour Marc-André de parcourir le Québec pour découvrir les petites fédérations. Il lui fait extrêmement plaisir de découvrir les nouveaux talents et de voir la relève. Ça fait du bien de voir un vétéran de la trempe de Franky prendre le temps de se déplacer, donner des conseils aux lutteurs et discuter avec les partisans après les galas.

La AWE, une fédération à découvrir!

L’Attitude Wreslting Entertainement poursuit son chemin vers l’amélioration. Une fédération qui comptait un vingtaine de personnes au départ, et qui aujourd’hui, fait salle comble.

La AWE présente des représentations chaque vendredi et un événement spécial un dimanche par mois. Les lutteurs présents se donnent coeur et âme pour le bien de la fédération dans l’optique d’acquérir de nouveaux visages dans l’auditoire. Sans parler de l’ambiance qui règne sur le Boulevard Tadoussac les soirs de combats.

Également, pour les intéressés, la AWE donne des cours de lutte à tous les mardis soirs. Et croyez-moi, j’y serai dans les prochaines semaines!

Le prochain gros événement de la AWE aura lieu le 3 juin prochain, alors que Mathieu St-Jacques de TDT, affrontera Matt Angel.

Pour suivre Marc-André Boulanger 

Pour suivre la AWE 

Pour entendre l’entretien avec Marc-André

 

 

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Qui perd gagne ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
L'arme préférée de Dieu!