Suivez-nous sur Facebook
21/03/2015 | Chroniques, Québec

Dans ma mire : Mike Bailey

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Meet The Super Smash Brothers
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Meet "Speedball" Mike Bailey

Jean-François Kelly

Occasionnellement, je vous ferai découvrir quelques personnalités de la lutte québécoise. Autant les lutteurs que les arbitres, les annonceurs, les scripteurs ainsi que les nombreux bénévoles qui sont indispensables à l’élaboration d’un spectacle.

Aujourd’hui, dans ma mire, un homme qui est dans l’élite de la lutte indépendante: Mike Bailey.

Mike Bailey / Photo par Marc Bizouard

Au cours d’un entretien avec Bailey lorsque nous étions en direction de la CZW le 14 mars 2015, j’ai découvert une personne humble qui n’était pas du tout à l’aise lorsque j’ai mentionné qu’il faisait partie des meilleurs de la lutte indépendante. C’est tout à son honneur de rester les deux pieds bien ancrés sur terre, mais je crois que toutes les personnes qui ont vu Bailey à l’œuvre peuvent confirmer ce que j’avance: un spectacle de lutte devient automatiquement plus crédible et meilleur en sa présence.

Kevin Owens et Sami Zayn offraient de solides performances lorsqu’ils étaient  au Québec (et encore aujourd’hui à NXT). Quelque chose de vraiment bon allait se produire avec la présence d’Owens et de Zayn. Je considère Bailey dans la même ligue. Son surnom “Speedball” lui colle vraiment bien à la peau.

Bailey n’est pas le plus imposant des lutteurs. À 5’8″, 170 livres, il fait partie de la moyenne des gens. Sa grande distinction est la maîtrise des arts martiaux. Plus particulièrement du taekwondo (ne lui dites surtout pas karaté, ce sont deux arts différents).

Avec l’expérience de toutes les années qu’il a passé à l’entraînement du taekwondo, il peut impressionner les amateurs de lutte en exécutant des mouvements bien à lui.

Les arts martiaux rendent Bailey spécial en lui donnant un aspect dangereux. Il est même crédible de voir Bailey battre un adversaire beaucoup plus grand et costaud que lui à cause de sa distinction particulière.

Mike Bailey / Photo par Marc Bizouard

Ça fait maintenant 12 ans qu’il s’entraîne pour les arts martiaux. Il a débuté avec la vision que cette pratique allait lui servir pour percer dans la lutte professionnelle. Aujourd’hui, les arts martiaux ont pris le dessus sur la lutte comme passion #1 pour Bailey, il pratique le taekwondo plusieurs journées par semaine.

Il y a cependant un problème relié aux arts martiaux: le coût pour la pratique et la compétition (frais d’inscription et de voyage). C’est la raison pour laquelle il préfère occuper ses fins de semaine avec la lutte qui lui permet de voyager gratuitement et d’être payé en échange de s’offrir en spectacle sur un ring. Il se considère chanceux d’obtenir un salaire comme lutteur. Les promoteurs ont commencé à lui offrir de l’argent étant donné qu’il s’éloignait tranquillement de la lutte.

Bailey commence l’entraînement avec Fred “La Merveille” à la MWF en 2006. Les cours avec Fred étaient différents de ceux des autres écoles de lutte. Bailey a appris énormément et a eu beaucoup de plaisir durant cette période. Les cours étaient offerts chaque vendredi soir et samedi après-midi qui précédaient un gala de la MWF. Les gens s’amusaient beaucoup avec Fred. Bailey y a appris la base, les mouvements, les chutes et il a surtout appris l’improvisation durant un combat.

Malgré son entraînement à la MWF, c’est à la FLQ (Fédération de Lutte Québécoise) de Paul Leduc que Bailey a offert son premier combat. Il a été sur un ring de la FLQ de 2006 jusqu’en 2011-2012. Il a également été un régulier de la MWF. En tournée provinciale avec son grand frère, il peut également se vanter d’avoir lutté dans la plupart des fédérations d’ici: FLQ, MWF, NWC, WTA, SWF, WSS, 2AW, ALF, SWR, PWA, LLW, TOW, APW, SCW, GEW, MPW, NGW, FCL, NCW, PWF (et nous sommes certains qu’il en manque dans la liste). Il participe maintenant sur une base régulière à la C4, IWS, Battlewar, ISW, WWA, Théâtre Extrême, CZW, PWG, SMASH, NSPW et CRW.

Dans la liste de fédérations où il lutte actuellement, il y a la CZW dans le Nord-Est des États-Unis et la PWG en Californie. C’est au tournoi Best of the Best en avril 2014 qu’il a effectué ses débuts à la CZW. Pour faire une longue histoire courte, il avait lutté contre Drew Gulak (champion CZW à ce moment) à Montréal. Gulak avait été impressionné par Bailey qu’il a recommandé aux dirigeants de la CZW. Quant à la PWG, c’est nul autre que Kevin Owens qui a dit au promoteur de ne pas passer à côté de Bailey. Le conseil a rapidement été écouté, Bailey a débuté à la PWG le 27 février 2015.

Kevin Owens & Mike Bailey / Photo par Marc Bizouard

Étant un grand consommateur de lutte, c’est un rêve pour Bailey d’être à la PWG. Il regarde et étudie les lutteurs de la Dragon Gate USA et de la PWG depuis longtemps. Ce qui l’aide énormément à connaître tous les autres lutteurs dans un événement de lutte dans lequel il est présent. Il est d’ailleurs très important pour lui d’étudier les lutteurs, il peut ainsi savoir d’avance quel type de combat son adversaire et lui offriront et quels types de combat seront offerts dans le reste de la carte de l’événement.

Maintenant que la division NXT engage de plus en plus de lutteurs indépendants, les meilleures fédérations indépendantes américaines doivent laisser de la place à de nouvelles personnes. Mike Bailey est un choix logique. Ça se perçoit que pour lui, le plaisir vient après avoir offert un bon combat. Les amateurs ressentent sa passion et c’est la raison pour laquelle il a une grande carrière jusqu’à maintenant.

Si jamais vous avez l’opportunité de vous déplacer facilement, choisissez un endroit qui affiche la présence de Mike Bailey (celle-ci est un gage de qualité). Vous en voulez une belle preuve? Après l’événement de la CZW auquel j’ai assisté, les amateurs de cette fédérations avaient déjà hâte de savoir ce que fera Bailey au tournoi Best of the Best 2015 le mois suivant, en avril 2015.


Voici certains vidéos de Mike Bailey pour vous familiariser avec ce lutteur si vous ne le connaissez pas déjà:

Combat Mike Bailey/Kevin Skully

Première partie du combat Quadruple-Menace par élimination Kevin Owens (Steen)/Leon Saver/Mike Bailey/Surfeur Mitch Thompson

Deuxième partie du combat Quadruple-Menace par élimination Kevin Owens (Steen)/Leon Saver/Mike Bailey/Surfeur Mitch Thompson

Combat Kevin Owens (Steen) / Mike Bailey présenté à la C4 Wrestling

Montage fait par un amateur de Mike Bailey qui nous présente ses 20 manœuvres préférées

 

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Meet The Super Smash Brothers
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
Meet "Speedball" Mike Bailey