Suivez-nous sur Facebook
17/01/2018 | Chroniques

Créativité s’il-vous-plaît !

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Finalement un changement ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La solution miracle ?

riott-squad

Le débat entourant les divisions féminines de la WWE reste encore d’actualité. Comment aider ces femmes aux talents inimaginables d’être finalement reconnues par leurs pairs ? Quelques révolutions plus tard, la question est toujours en suspens à l’approche d’une nouvelle page d’histoire…

Certes, l’idée d’un Royal Rumble féminin est loin d’être mauvaise. Le Royal Rumble est, à mon sens, le match le plus excitant de l’année par ses surprises et son imprédictibilité. Même que quelques femmes ont eu l’occasion de monter avec les hommes dans les dernières années, en l’occurrence Beth Phoenix et Kharma. Ces dernières, force d’admettre, se sont très bien débrouillées ! Un Royal Rumble féminin était inévitable.

Évidemment, la WWE mousse extrêmement ce combat historique. Il ne faudra cependant pas perdre l’essence de la division féminine, tant sur Monday Night Raw que SmackDown Live. Depuis l’annonce du Royal Rumble féminin, soyons honnête, quels ont été les avancements dans chacune des divisions ? Pratiquement aucun…

La compagnie est tellement obnubilée par cet événement unique, la WWE a raison de l’être, mais il ne faudrait pas oublier le contenu Présent. Avons-nous entendu parler des ceintures d’Alexa Bliss et de Charlotte Flair dans les dernières semaines ? Pas vraiment… Et la WWE semble complètement perdue avec ses deux divisions féminines que le rendu en direct semble être bâclé…

Dans les dernières semaines, tant du côté du show rouge et bleu, les lutteuses sont laissées à elles-mêmes. Une situation qu’on a vu trop souvent dans le passé… Le point commun présentement pour les deux rendez-vous hebdomadaires ; abattre Absolution sur RAW et The Riott Squad à SmackDown Live. Pourquoi ne pas réunir toutes les lutteuses ensemble en s’alternant les combats en solo et en équipe. Un casse-tête beaucoup trop facile…

Comment alors développer de réelles histoires pour s’identifier à ces femmes, qui tentent de mériter le respect de l’industrie ? Le point clé est là ; de réelles histoires intéressantes pour rendre fières celles qui ont brisé les barrières. Pourquoi les hommes pourraient être impliqués dans des rivalités abracadabrantes, et non les femmes ? Là, on parlerait réellement d’une révolution.

D’ici ce moment, la frénésie du Royal Rumble féminin nous envahi tous et toutes, même l’auteur de ces lignes. Les paris sont ouverts  à savoir qui rejoindra les rangs d’Asuka, Becky Lynch et compagnie. Avec une quinzaine de places de disponibles, il est permis de rêver! Les débuts de Ronda Rousey ? Les retours de Trish Stratus et Lita ? J’imagine qu’on aura plus de réponse ce lundi soir avec la présentation soulignant le 25e anniversaire de Monday Night Raw.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Finalement un changement ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
La solution miracle ?