Suivez-nous sur Facebook
07/10/2019 | Chroniques

Amateurs offusqués par la WWE : Pourquoi pas encourager la lutte indépendante?

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Exclusivité: Jay Lethal s'exprime sur le «racisme» de Hulk Hogan
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
René Duprée : Rencontre impromptue avec un guerrier de l'arène

Crédit photo: Sébastien Jetté

Ce n’est pas un secret, depuis la conclusion décevante du combat Hell in a Cell de dimanche soir entre Seth Rollins et «The Fiend» Bray Wyatt, les réseaux sociaux s’enflamment, et ce n’est pas pour faire l’éloge de la WWE. Des centaines de milliers d’amateurs de lutte aux quatre coins du globe ont déversé leur fiel sur la grande toile, soulignant le fait que Vince McMahon et sa puissante entreprise ne sont pas du tout à l’écoute de leur public. Or, combien de fois avons-nous lu ou entendu des commentaires semblables depuis quelques années? Personnellement, il y a longtemps que j’ai cessé de compter…

Pour ma part, ce n’est pas tant la conclusion du combat principal de l’événement Hell in a Cell qui m’a déçu (il fallait s’y attendre un peu) que l’éclairage rougeâtre franchement pénible utilisé par la WWE, à travers lequel il était très difficile d’apprécier pleinement l’action. J’avais littéralement l’impression de regarder une lasagne en train de cuire à travers la vitre de la porte de mon fourneau. Une quarantaine de minutes à 350 degrés, et voilà, Seth Rollins et Bray Wyatt étaient cuits, quittant l’aréna sous les huées copieuses des spectateurs.

Mais bon, je m’éloigne un peu du sujet… Soyons honnêtes, les amateurs de lutte se plaignent constamment de la piètre qualité du produit offert par Vince et ses apôtres, mais la plupart d’entre eux vont tout de même regarder RAW ce soir, et seront sans doute rivés à leur écran lors du prochain PPV. Les cotes d’écoute peuvent fluctuer, certes, mais l’auditoire reste dans son ensemble très fidèle à la WWE. Combien de fois ai-je assisté à des galas de la WWE au Centre Bell, entouré d’amateurs qui n’ont pas la moindre idée de ce qu’est la lutte indépendante québécoise? Ironiquement, j’ai entendu tout aussi souvent des amateurs clamer qu’ils auraient donc aimé voir Kevin Owens (Kevin Steen) ou Sami Zayn en action à l’époque où ils faisaient partie du circuit indépendant!

Chers amis et amateurs de lutte, il n’en tient qu’à vous de découvrir les trésors cachés que recèle le circuit indépendant québécois! Pour une fraction du prix exigé par la WWE, vous pouvez assister un peu partout à travers le Québec à une multitude de galas de lutte qui vous en donneront assurément pour votre argent. Prenez également en considération que, contrairement à la richissime WWE, les fédérations de lutte locales épongent souvent des pertes financières, ou n’encaissent que de très maigres profits. En achetant un billet pour un gala de lutte dans votre région, vous encouragez grandement le développement des talents locaux.

Que «The Fiend» Bray Wyatt vous fascine ou qu’il vous fasse trembler de peur, je vous assure que le «Beast King» FTM (un vétéran de la scène québécoise) n’a rien à lui envier! Je parierais même que Wyatt y penserait à deux fois avant de monter dans l’arène pour affronter FTM. Ce dernier est régulièrement la tête d’affiche de nombreux galas de lutte à travers le Québec et l’Ontario. Gardez l’oeil ouvert, et profitez donc de l’occasion pour voir en action un athlète terrifiant, qui vaut à lui seul le prix d’entrée.

(Crédit photo: Sébastien Jetté photographe)

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
Exclusivité: Jay Lethal s'exprime sur le «racisme» de Hulk Hogan
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
René Duprée : Rencontre impromptue avec un guerrier de l'arène