Suivez-nous sur Facebook
12/11/2020 | Chroniques

7 questions rapides pour Jim Korderas, arbitre à la WWE!

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
7 questions rapides pour SeXXXy Eddy!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
7 questions rapides pour Stu Grayson de la AEW!

Jimmy-Korderas-645x370

S’il y a bien des acteurs dans l’ombre qui méritent le respect dans le monde de la lutte, c’est assurément les arbitres! Ils sont, pour la plupart, des gens polyvalents, sympathiques, calmes, mais surtout, essentiels dans le spectacle que vous appréciez! Plus qu’un simple chandail zébré qui frappe trois fois le sol avec sa main, les arbitres sont des personnages tellement importants et captivants. Jim Korderas a arbitré à la WWF/WWE pendant 22 ans et c’est avec une grande gentillesse qu’il nous parle de son métier, sa passion, mais aussi… des multiples facettes de sa relation avec le légendaire Owen Hart.

1) Avant d’être arbitre professionnel de lutte, est-ce que tu avais une idole arbitre ou lutteur?

Ayant grandi dans le coin de Toronto, on avait la chance de voir pas mal de lutte à la télévision comme la “Mid-Atlantic Championship Wrestling” et la “Maple Leaf Wrestling” avec les Ric Flair, Wahoo McDaniel, Ricky Steamboat, Jay Youngblood… De plus, en changeant de poste, je tombais sur la lutte au Québec avec, entre autres Gino Brito, les rougeau et tous les autres. Donc s’il faut que je choisisse, je te dirais que Ricky Steamboat était très important pour moi, je connectais avec son style de “babyface”, mais je peux te dire qu’André le géant était, lui aussi, très spécial à mes yeux! Du coté des arbitres, le premier sur lequel j’ai allumé était Tommy Young qui a été, entre autres dans la NWA et la WCW. Il est considéré comme un des meilleurs et il m’a définitivement influencé.

2) Le sujet des arbitres divise toujours les fans : certains pensent qu’ils font partie intégrante du show… d’autres pensent qu’un bon arbitre, c’est l’arbitre que tu ne remarques presque pas… Ton opinion là-dessus?

Je suis un peu au milieu de tout ça. Mon avis est qu’un arbitre doit aider les lutteurs à raconter leur histoire, mais c’est LEUR histoire… Tu peux les aider par contre à raconter leur histoire. On est, en quelque sorte, des acteurs de soutien! Je suis à l’aise avec ce rôle d’ailleurs… Parfois, on est reconnu par les fans, mais ce n’est pas le plus important, j’aime la lutte et c’est ça qui compte!

3) As-tu déjà été forcé d’intervenir physiquement dans le ring auprès de lutteurs qui étaient trop rudes avec d’autres?

Ce n’est pas arrivé souvent et c’était, plus souvent qu’autrement, une intervention plus verbale que physique quand j’ai eu à le faire. C’est possible que, durant un combat, les choses deviennent conflictuelles et tu ne veux pas empirer la situation, mais oui, ça peut arriver que tu aies à dire au gars « Hey, calme-toi un peu là!, Le gars a eu sa leçon! Slaque un peu ». Il ne faut pas oublier que c’est un sport très physique et c’est dans la nature de la buisness que ça soit intense! Certains gars étaient plus “stiffs” que d’autres, mais faut penser à la sécurité de tout le monde dans le ring.

4) Y a-t-il des jeunes qui viennent te voir en disant qu’ils veulent devenir un jour arbitre professionnel à la lutte? Quel sont les conseils que tu leur donnes?

Oui ça arrive parfois… et c’est vraiment flatteur car, à la base, les vedettes ce sont les lutteurs, mais oui, ça arrive et le conseil que je leur donne est de regarder comment ont fait les autres arbitres, comme Mike Chioda, Charles Robinson, Tommy Young, Earl Hebner et d’étudier leur style. Je leur dis aussi d’apprendre le métier dans une école de lutte, si possible une bonne école de lutte, car ce n’est pas partout qu’ils forment des arbitres de lutte!

5) Est-ce que pour toi c’était planifié de passer dans un rôle de commentateur après ta carrière d’arbitre?

Ce n’était pas nécessairement planifié, c’est un peu arrivé comme ça. Mais c’est très intéressant et j’adore le faire! Je ne dirais pas que c’est naturel pour moi, mais j’ai développé cette partie de mon métier et l’action m’apporte une perspective différente du monde de la lutte.

6) Dans ce monde-là, il y a vraiment des drôles de moineaux. Des gentils, des bizarres et ça peut apporter son lot de situations spéciales dans le ring et dans le vestiaire… Est-ce que tu étais un joueur de tours et quel était ton tour préféré?

En fait, je n’étais pas un grand joueur de tours pour être honnête… Mais certains gars l’étaient, entre autres, il me vient à l’esprit, le regretté Owen Hart et c’est le fun, car les tours qu’il jouait n’étaient jamais pour faire du mal. C’était le meilleur pour jouer des tours qui étaient drôles, mais qui ne blessaient pas les gens. C’était quasiment un honneur d’être la cible des tours d’Owen! En pleine nuit, genre autour de 2 heures du matin, mon téléphone dans ma chambre d’hôtel sonne et le gars à la réception me demande de venir à l’entrée car ma carte de crédit ne fonctionnait pas… Évidemment rendu là, quand j’ai tenté de comprendre la situation, le vrai gars à la réception m’a dit qu’il ne m’avait jamais téléphoné… J’ai compris que c’était Owen qui m’avait bien eu! Une autre fois, dans le ring en Allemagne, durant un match par équipe, où j’étais l’arbitre entre Owen Hart et Jeff Jarrett contre Edge et Christian… Il y avait un spot où j’étais supposé être distrait à un moment où Owen allait frapper Edge avec un objet et ensuite, tenter de le cacher. Le geste se fait et, dans le scénario, j’essaie de comprendre ce qui se passe et de trouver l’objet qu’a utilisé Owen pour frapper Edge. Au moment où je lui fais lever les bras, je découvre que l’item qu’il avait utilisé était… une napkin!!!!! Une pauvre napkin qui flottait presque dans les airs tellement elle était petite… Pendant ce temps, Jeff Jarrett est crampé raide et Christian lui, joue le jeu en prétendant que c’est une « napkin mortelle »!!!! Sur le moment, j’était littéralement stupéfait et Owen m’a comme fait un clin d’œil en disant de jouer le jeu, ce que j’ai fait et je lui ai crié après un truc du genre : « Tu aurais pu faire beaucoup de dommages avec cette napkin!!! Tu aurais pu le couper sérieusement!!! »

Malgré tout, la meilleure farce qu’il ait jouée était à l’encontre du grand boss, Vince McMahon! Owen avait un match spécial contre Henri O. Godwin, le fermier. Ce jour-là, la compagnie a fait livrer des vrais cochons pour le match dans l’amphithéâtre où nous étions et, quand les gars du camion de cochons sont arrivés, ils ont demandé à Owen où mettre les animaux… À ce moment-là, Vince et la gang de la production avaient une réunion dans une salle, alors Owen a dit : « Mettez-les là bas »! Ce qui voulait dire dans le bureau à Vince carrément! Quand Vince est sorti de son meeting de production et qu’il a trouvé les cochons dans son bureau, il a immédiatement crié : « OWEN »!!!! Sachant très bien qu’il était le probable coupable, il ne l’a pas trop mal pris… même avec un certain sourire je dirais.

7) En terminant, tu étais l’arbitre durant le triste incident où Owen Hart est tombé du plafond à la suite d’une cascade qui a mal tourné, le 23 mai en 1999, à Kansas City, durant un gala lui infligeant des blessures mortelles. Après plus de 20 ans, est-ce que l’incident est encore frais dans ta mémoire ou tu as « réussi » à l’oublier un peu?

Difficile de te répondre, car oui, j’y pense moins qu’avant c’est sûr, mais j’y pense encore et quand ça arrive, les souvenirs sont encore très vifs dans ma mémoire, ça risque d’être comme ça pour toujours d’ailleurs… Owen était un gars que j’appréciais beaucoup et il est parti beaucoup trop jeune, je pense encore d’ailleurs beaucoup plus à sa femme et ses enfants qu’à la façon dont j’ai vécu l’incident. Quand Owen a chuté vers le ring, quelque chose m’a touché et ce n’est que le lendemain, en discutant avec Jerry Lawler, que j’ai réalisé ce qui m’avait touché était : Owen.

Après l’accident, ils ont placé Owen dans l’ambulance, j’étais dehors en train de fumer une cigarette pour me calmer et des gens sont venus me voir et m’examiner et je leur répondais que j’étais « correct », mais finalement, je ne me souviens plus de rien entre Kansas City et la ville suivante, St-Louis… Je suis incapable de te dire si on a fait le parcours par avion ou par voiture, j’ai zéro souvenir des heures après l’incident.

RÉAGISSEZ CI-DESSOUS

commentaire(s)

LIRE L'ARTICLE PRÉCÉDENT
7 questions rapides pour SeXXXy Eddy!
LIRE L'ARTICLE SUIVANT
7 questions rapides pour Stu Grayson de la AEW!